Le secours médical et le bâton d’esculape


Bâton d'Esculape - Secours médicalLe bâton d’Esculape est un symbole qui trouve son origine chez Asclépios le dieu grec de la médecine (en latin Aesculapius, Esculape chez les romains). Il aurait été un médecin réputé ayant exercé en Grèce autour de 1 200 avant J.-C. Il est si célèbre qu’il est cité dans l’Iliade. Il était si habile à sauver des vies que la légende veut que Hadès, le dieu des enfers, s’en soit plaint au maître des dieux Zeus, lequel, craignant que le guérisseur ne rende les humains immortels, le foudroya …

Son bâton est son attribut et il a donc le pouvoir de guérir toutes sortes de maladies. Il est parfois surmonté d’un miroir symbolisant la prudence. Il est devenu l’emblème de la médecine.

Les couleuvres d’esculape étaient présents dans les temples-hôpitaux grecs. Ces animaux étaient des animaux saints. Les croyances anciennes prêtaient aux serpents, de manière générale, la sagesse et le pouvoir de guérison.

Au sein des services de secours médical on retrouve souvent la symbolique du bâton d’Esculape. Par exemple les premières ambulances de réanimation des sapeurs-pompiers de Paris  le portaient sur leurs flancs et leur face avant. Leur caisson mobile d’oxygénothérapie hyperbare sur châssis Sovam, mis en service en 1965, le portait également. Aujourd’hui on le retrouve encore porté par des véhicules de secours médical:  véhicules du service de santé et de secours médical des sapeurs-pompiers (SSSM), véhicules d’autres Services publics comme ceux du SAMU/SMUR1Les ambulances « blanches » portent le plus souvent la croix de vie, bleue et à six branches. Cette dernière a été initiée dans les années 1970 par Léo Schwartz, responsable des urgences à la sécurité autoroutière des États-Unis suite à une requête de la Croix-Rouge qui souhaitait que la croix rouge à quatre branches reste sa symbolique exclusive. Chacune des six branches représente une des missions de l’urgence médicale : repérage, alerte, intervention, secours sur place, soins en cours de transport et transfert à l’hôpital. Assez souvent la bâton d’Esculape est au centre de cette croix., ou de secours médical de services privés

On retrouve cette symbolique dans le logotype du du Service de santé des armées . Plus internationalement il est repris dans la symbolique de l’Organisation mondiale de la santé et en particulier sur son drapeau.

D’autres symbolismes signifiant le secours médical ont été utilisés. Par exemple les marins-pompiers de Marseille ont utilisé la croix blanche2La croix à quatre branches, symbole du soutien aux victimes, a été reconnu en hommage à Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge et ressortissant Suisse, pays dont la neutralité est solidement inscrite dans le droit international public et dont le drapeau est précisément formé d’une croix. En effet l’identifiant de la Croix-Rouge internationale est issu des couleurs suisses inversées. On retrouve logiquement cette croix rouge sur les véhicules appartenant à cette institution mais également sur tous ceux portant secours aux blessés lors de conflits armés et donc placés, avec leurs personnels et les victimes secourues, sous la protection des Conventions de Genève. à quatre branches sur leurs véhicules radio-médicalisés ou leur infirmerie mobile. Quelquefois le logotype du Bataillon de marins-pompiers de Marseille était intégré à cette croix . On retrouve encore cette croix blanche sur les véhicules postes médicaux avançés des sapeurs-pompiers du Gard .
La croix rouge sur fond blanc a aussi été utilisée sur certains véhicules de secours à victimes, par exemple ceux des sapeurs-pompiers du Var ou encore par les unités de la Sécurité civile sur certaines de leurs ambulances de réanimation. Le véhicule d’appui médical des marins-pompiers de Marseille la porte aussi.
Plus rarement la croix bleue à quatre branches a été aussi portée par d’autres voitures sapeurs-pompiers de secours à victimes.
Un second caisson hyperbare mobile des sapeurs-pompiers de Paris, mis en départ en 1964, a porté croix rouges et croix blanches stylisées dont une sur un petit drapeau.

Notes   [ + ]

1. Les ambulances « blanches » portent le plus souvent la croix de vie, bleue et à six branches. Cette dernière a été initiée dans les années 1970 par Léo Schwartz, responsable des urgences à la sécurité autoroutière des États-Unis suite à une requête de la Croix-Rouge qui souhaitait que la croix rouge à quatre branches reste sa symbolique exclusive. Chacune des six branches représente une des missions de l’urgence médicale : repérage, alerte, intervention, secours sur place, soins en cours de transport et transfert à l’hôpital. Assez souvent la bâton d’Esculape est au centre de cette croix.
2. La croix à quatre branches, symbole du soutien aux victimes, a été reconnu en hommage à Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge et ressortissant Suisse, pays dont la neutralité est solidement inscrite dans le droit international public et dont le drapeau est précisément formé d’une croix. En effet l’identifiant de la Croix-Rouge internationale est issu des couleurs suisses inversées. On retrouve logiquement cette croix rouge sur les véhicules appartenant à cette institution mais également sur tous ceux portant secours aux blessés lors de conflits armés et donc placés, avec leurs personnels et les victimes secourues, sous la protection des Conventions de Genève.