Moyens terrestres, aériens, nautiques et maritimes de secours et de lutte contre les incendies


82 Photographies


Francis William (à gauche) et Frederic Herbert Gibbs (à droite) en 1923.

1923©Library of Congress

Tour de la Collégiale Saint-Martin à Colmar (Haut-Rhin). Une cloche de tocsin de 59 kg y a été installée en 1379 dans un clocheton isolé.Elle pouvait être activée par un guetteur. Elle se fêle en 1879 et l'alerte est alors donnée par une sirène avec un code précis un coup pour un incendie dans le quartier sud-est, deux pour le quartier sud-ouest, trois pour le nord-est et quatre pour le nord-ouest. Le réseau de sirènes sera étendu durant la Seconde guerre mondiale par l'occupant allemand (la cité était alors germanique ! ).

2020©Jacques PETER

Bateau-pompe de 30 pieds (environ 9 mètres) des gardes-côtes américains. Une centaine de ce type a été construite par Hanley Engineering Service et mise en service en 1942 et 1943 spécifiquement pour la protection de zones sensibles pendant la Seconde guerre mondiale. Des moteurs Chrysler à essence assuraient la propulsion et l'animation des pompes incendie. Ils étaient faits de métal soudé et déplaçaient 14 tonnes. L'équipage était de six hommes. La plupart de ces bateaux-pompes ont été démobilisés à la fin de la Guerre.

1943©United States Coast Guard

Marque postale américaine célébrant le bateau-pompe John J Harvey en juin 2010.

2010©Administration postale américaine (United States Postal Serv

Le paquebot transatlantique français Normandie en flammes dans le port de New York en février 1942.

1942©US National Archives

Le cargo El Estero coulé au large de New York en avril 1943. Le navire, chargé de munition et en flammes, présentait un risque important d'explosion.Il a donc été remorqué au large et coulé grâce au déversement d'eau des bateaux-pompes new-yorkais Fire Fighter et John J. Harvey.

1943©United States Coast Guard

Timbre postal émis en 2010 par l'administration postale américaine. Il fait partie d’une série de dix, chacun dédié à un État et célébrant les contributions que ces États ont apportées au développement et la croissance de la nation américaine. Celui-ci est consacré à l’État de New York et le sujet en est le bateau-pompe John J. Harvey en service à New York de 1931 à 1994.

2010©Administration postale américaine (United States Postal Serv

©Save Our Ships New York

Fourgon-pompe Mack CF. Modèle avec quatre portes. La bâche de protection du compartiment dévidoir est installée sur ses arceaux. Noter à l'arrière le toit anti-émeute protégeant le personnel positionné sur le marchepied.

©Mack Trucks INC.

Fourgon-pompe Mack CF. Modèle de fin de production avec quatre portes et dévidoir tournant à l'arrière à la hauteur du marchepied. La bâche de protection du compartiment dévidoir n'est pas encore installée sur ses arceaux. Noter à l'arrière le toit anti-émeute protégeant le personnel positionné sur le marchepied.

©Mack Trucks INC.

Une publicité publiée dan une revue spécialisée par la ville de New York relative à la vente d'engins d'incendie des pompiers de New York atteints par leur limite d'age.

©Collection Olivier GABRIEL

Un bidon du produit Ucar Rapid Water, résultat d'une étude conjointe entre l'industriel Union Carbide et les pompiers de New York. Injecté dans la veine d'eau à partir d'un réservoir auxiliaire il permettait de diminuer les pertes de charges dans les tuyaux et donc d'améliorer les performances hydrauliques du fourgon-pompe qui le mettait en œuvre.

©Jerry EFF

©Mack Trucks INC.

Le HMS President(1918), un ancien navire de lutte anti sous-marine de la Royal Navy sur la Tamise à Londres. Il a été décoré dans le cadre du programme Dazzle Ships pour commémorer le centenaire de l'armistice de la Première guerre mondiale. Cette décoration est inspirée de la méthode Dazzle de camouflage des navires qui pouvaient être les cibles des sous-marins allemands.

2015©DieSwartzPunkt

L'Edmund Gardner, un ancien bateau pilote britannique du Port de Liverpool aujourd'hui navire musée au Merseyside Maritime Museum. Il a été décoré dans le cadre du programme Dazzle Ships pour commémorer le centenaire de l'armistice de la Première guerre mondiale. Cette décoration est inspirée de la méthode Dazzle de camouflage des navires qui pouvaient être les cibles des sous-marins allemands.

2014©Rept0n1x

Comparaison de deux visées depuis un périscope d'un sous-marin allemand durant la Première guerre mondiale. Le camouflage disruptif à gauche crée une certaine confusion: il est plus difficile de distinguer par exemple la proue, et donc le cap, du navire cible que sur la version non camouflée à droite.

1922©Encyclopædia Britannica

Le ferry britannique Snowdrow à Birkenhead. Il a été décoré dans le cadre du programme Dazzle Ships pour commémorer le centenaire de l'armistice de la Première guerre mondiale. Cette décoration est inspirée de la méthode Dazzle de camouflage des navires qui pouvaient être les cibles des sous-marins allemands.

2015©Rept0n1x

Norman Wilkinson. Peintre de marine britannique il a servi durant la Première guerre mondiale dans la Royal Navy dans les Dardanelles, en patrouille sous-marine en Méditerranée et sur un dragueur de mines dans la Manche. Il est à l'origine du camouflage disruptif ou razzle dazzle.

1971©Imperial War Museum

La canonnière britannique HMS Kildangan en 1918. Le navire porte un camouflage disruptif fait de lignes brisées et enchevêtrées pour troubler l'ennemi quant à son identification.

1918©Imperial War Museum

Incendie à bord du navire anti-sous marins soviétique Otvazhny le 30 aout 1974.L'incendie s'était déclaré après l'explosion d'un moteur de propulsion d'un missile lors d'un exercice. La plus grande partie de l’équipage avait pu être mis en sécurité mais il y eut 24 victimes.

1974©Vitaliy KOSTRICHENKO