Les pharmaciens sapeurs-pompiers


Pourquoi des pharmaciens sapeurs-pompiers ?

Écusson de pharmacien sapeur-pompier
Écusson de pharmacien sapeur-pompier

La nécessité pour les Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) d’intégrer des pharmaciens dans leurs rangs résulte de la médicalisation des secours sapeurs-pompiers. Le personnel médical de ces derniers est amené, en effet,  à administrer des médicaments et à utiliser des matériels médicaux, dans le cadre de ses activités de secours à personnes. Il fallait assurer une gestion de ces produits et matériels très spécifiques.
De plus l’oxygène a été reconnu comme médicament en 19971Nécessité d’une autorisation de mise sur le marché depuis 1997. et il a fallu de mettre en place au sein des services départementaux un circuit de distribution plus complexe. Pour se faire les SDIS ont du créer des pharmacies à usage intérieur (PUI) pour pouvoir continuer à l’utiliser dans le cadre de leurs  activités de secours à personnes2C’est une charge importante. Un SDIS stocke et utilise plusieurs centaines de bouteilles d’oxygène !.

Sur les plans législatif et réglementaire c’est le décret du 16 octobre 2000 (décret 2000-1008) qui a fixé la création du statut de pharmacien de sapeurs-pompiers. Ce statut s’est vu revalorisé et modifié par le décret du 28 décembre 2017 (décret 2017-1793). Le pharmacien est intégré au Service de santé et de secours médical (SSSM) des services départementaux d’incendie et de secours.

Les missions de gestions

Véhicule de logistique phamarceutique
Véhicule de logistique phamarceutique

Le pharmacien sapeur-pompier assure donc la gestion des PUI et donc la préparation, le contrôle, la détention, les conditions de stockage des médicaments, des dispositifs stériles… nécessaires aux soins apportés aux victimes dans le cadre du secours à personnes. Il assure dans ce contexte  la gestion du reconditionnement de ces produits pour réarmer les engins destinés aux secours à personnes: véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV), Véhicules médicalisés (VRM, VLM…), véhicules infirmiers (VLI),  les postes médicaux avancés (PMA)…

Intégré au Service de santé et de secours médical il participe activement aux réflexions et études portant sur la qualité des soins, à la pertinence des produits de santé utilisés, leur efficacité…
Il a aussi une mission d’information à la fois vers les patients mais aussi vers les personnels sapeurs-pompiers. S’ajoute à cela une veille de pharmacovigilance.

Les missions opérationnelles

Véhicule d'appui pharmaceutique
Véhicule d'appui pharmaceutique

Le pharmacien sapeur-pompier peut être engagé sur les interventions qui impliquent un grand nombre de victimes pendant lesquelles les besoins en produits, médicaments et matériels médicaux sont plus importants.

Il participe activement à l’évaluation et la maitrise de risques NRBC (nucléaire, radiologiques, biologiques et chimiques). Sa maitrise des techniques de laboratoires et de matériels d’analyses le place souvent, au même titre que le chimiste, au sein des personnels qui arment des engins de lutte contre la pollution (voir l’article consacré au laboratoire mobile de spectrométrie de masse des marins-pompiers de Marseille).

Il participe encore au soutien sanitaire des sapeurs-pompiers en interventions lorsque celles-ci impliquent un nombre important de personnels, une longue durée ou des risques sanitaires spécifiques.

Il est souvent un membre du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et donc œuvre à améliorer les conditions de travail et de sécurité des sapeurs-pompiers durant l’exercice de leurs activités.

Grades et Uniformologie

Insigne de spécialité des pharmaciens sapeurs-pompiers
Insigne de spécialité des pharmaciens sapeurs-pompiers

Comme ceux de l’armée française, les parements de l’uniforme des pharmaciens sapeurs-pompiers sont de couleur verte, commune chez les pharmaciens (la croix verte des nos officines en ville !) mais dont l’origine est incertaine.

Pour certains, cette couleur symbolise l’origine végétale de nombreux médicaments. Pour d’autres, ce serait un règlement de 1796 qui a attribué aux pharmaciens militaires des brassards de cette couleur.

Ces parements intègrent souvent la symbolique du bâton d’Esculape utilisé dans de nombreux pays (voir l’article sur le secours médical et ce symbole).

Le pharmacien sapeur est officier. Il peut être capitaine, commandant, lieutenant-colonel ou colonel.

Notes

Notes
1 Nécessité d’une autorisation de mise sur le marché depuis 1997.
2 C’est une charge importante. Un SDIS stocke et utilise plusieurs centaines de bouteilles d’oxygène !