Les bateaux-pompes de Bristol (1765 – 1980)


Bristol, un port prospère

Localisation de Bristol, sud-ouest de l'Angleterre
Localisation de Bristol, sud-ouest de l'Angleterre

Bristol est une ville britannique située dans le sud-ouest de l’Angleterre, sur la rivière Avon qui rejoint l’estuaire de la rivière Severn et donne ainsi un accès à l’Atlantique.

Bristol a été un centre portuaire de premier ordre dans l’économie maritime mondiale. Tournée vers l’océan Atlantique, elle était alors le principal lieu du commerce triangulaire en Angleterre, c’est à dire entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique en profitant largement du développement des colonies britanniques d’Amérique du Nord et l’expansion rapide du commerce, en particulier celui des esclaves. Bristol participe aussi largement au commerce côtier avec des transports liés à l’ industrie de l’ardoise au Pays de Galles, de la pierre, du bois et du charbon…

Concurrencé par le port de Liverpool et soufrant des méandres de la rivière Avon qui limitaient l’accès des navires de plus gros gabarits et de la très forte ampleur de la marée dans l’estuaire, le célèbre ingénieur des canaux William Jessop a été chargé de concevoir le port flottant qui a ouvert ses portes en 1809. Ce port flottant permet aux navires de rester à flot à tous les états de la marée. En 1877 trois entrepreneurs dotent Bristol des quais d’Avonmouth (Avonmouth Dock) en amont du port du centre ville. A partir de 1884 Avonmouth Dock est géré par Port of Bristol Authority qui gérait déjà les docks du Port de la vieille ville (City Docks).

Royal Portbury Dock est ouvert en 1977 en face des docks d’Avonmouth de l’autre côté de la rivière Avon. Il permet d’accueillir des porte-containers dont le gabarit n’a cessé de croitre.

On le voit bien, ces développements successifs justifiaient la présence à proximité de moyens importants de lutte contre les incendies et en particulier celle de bateaux-pompes.

Les bateaux-pompes de Bristol

Une dizaine de bateaux-pompes ont été en service entre 1765 et 1980 à Bristol. Ils évoluaient sur les eaux de la rivière Avon, celles de la rivière Severn et son estuaire.

Du fait de l’importance économique de son port, le port et la ville de Bristol furent sévèrement bombardés durant la Seconde Guerre mondiale. Bristol a été la cinquième ville la plus bombardée d’Angleterre. De ce fait les bateaux-pompes ont été très sollicités pour lutter contre les nombreux incendies qui ont suivis ces attaques avec en première ligne le Pyronaut.

Les rivières Avon et Severn sont traversées par plusieurs ponts dont la hauteur libre est faible. Comme ceux évoluant sur les canaux d’Amsterdam, les bateaux-pompes de Bristol sont donc caractérisés par une faible tirant d’air1Le tirant d’air est la hauteur maximale des superstructures ou des mâts d’un bateau, donc au-dessus de la ligne de flottaison.. Ils n’ont pas de postes de pilotages fermés et ont une barre à l’air libre. Ils ont à peu près tous eu une durée de service proche du demi siècle !

Les premiers bateaux-pompes

Bateau-pompe construit dans les années 1780 et mis en service à Bristol
Bateau-pompe construit dans les années 1780 et mis en service à Bristol

Bristol, port prospère au 18ème siècle, se dote dès 1765 d’un bateau destiné à la lutte contre les incendies. Il est équipé d’une pompe à bras et est propulsé par un équipage de rameurs. Il est affrété par une compagnie d’assurance, la Sun Fire Insurance Company de Londres. Il n’était pas rare à l’époque que les compagnies d’assurance, en l’absence de corps constitué de pompiers, arment des brigades de pompiers avec leurs équipements et leurs matériels pour protéger les biens qu’ils assuraient.

Un second navire, analogue, est mis en service dans les années 1780, construit par James Hilhouse2Hilhouse ou Hillhouse  est un chantier naval qui s’installe à Bristol, en Angleterre, en 1772. Ce chantier a construit des navires marchands et des navires de guerre, au 18ème et 19ème siècles. En 1824 le chantier naval devient George Hilhouse & Company, puis Hilhouse, Hill & Company en 1840 et enfin Charles Hill & Sons en 1845..

En 1876 la brigade de pompiers de Bristol est crée, la Bristol Fire Brigade, intégrée aux forces de police.

Les bateaux-pompes à vapeur

Bateau-pompe Fire Queen et son équipage
Bateau-pompe Fire Queen et son équipage

Le premier véritable bateau-pompe, Fire Queen, est mis en service en 1884. Construit par Shand Mason, il est long de 16 mètres.
Une chaudière à vapeur anime une pompe à trois cylindres et deux moteurs. La pompe alimente deux dévidoirs. En 1900 l’un des dévidoirs est remplacé par une lance-canon.

Bateau-pompe Salamander (à droite)
Bateau-pompe Salamander (à droite)

Il est affrété par la police fluviale mais celle-ci fait souvent appel à la Brigade de pompiers nouvellement créée.

Fire Queen est retiré du service en 1922 suite au refus des compagnies d’assurance d’assurer sa chaudière et sa chambre de combustion.

Salamander est contruit en 1902 par G. K. Stothert and Co. C’est aussi un bateau-pompe à vapeur, en service jusqu’en 1936. Son équipage est composé d’un sergent de police et de cinq agents, des constables.

Les bateaux-pompes essence et diésel

Bateau-pompe Denny
Bateau-pompe Denny

Au début de la Seconde guerre mondiale, la Bristol Corporation3La Bristol Corporation (que l’appelait localement la Corporation), créée au 19ème siècle, était l’autorité gérant la ville et le port de Bristol.
Elle devient le Bristol City Council (le conseil municipal) dans les années 1950/1960. Les autorités portuaires (Bristol Port Authority) étaient toujours intégrées au Bristol City Council jusqu’en 1991 où elles sont alors cédées à la Bristol Port Company, un groupe privé qui en assure depuis la gestion et le développement.
met à la disposition des services d’incendie un remorqueur construit vers 1916 et baptisé Denny. Il est converti en navire de lutte contre les incendies et amarré au Port de Portishied, situé sur l’estuaire de la rivière Severn à proximité des Docks d’Avonmouth. Il est propulsé par un moteur Dennis de 75 cv. Il est long de 12 mètres et peut activer trois lances. On sait peu de choses sur sa pompe, peut être une motopompe d’un débit de 2 300 l/min. Il a servi jusqu’en 1955.

En 1921 Fire Queen est remplacé par Phoenix. Il est construit par Merryweather de Londres pour la Bristol Corporation. C’est un navire charpenté, long de 15 mètres, avec un tirant d’air de moins de 2 mètres, ce qui lui permet de passer sous les ponts des docks de Bristol.
Le navire est propulsé par deux moteurs à essence de 65 cv qui animent deux arbres de transmission et deux hélices, ce qui lui donne une vitesse de 10 nœuds. Deux pompes Merryweather de type Hatfield sont attelées à ces moteurs et offrent un débit de 500 gpm chacune, soit environ 2 300 l/min. Ces pompes alimentent une lance-canon avec une buse de 25 mm. Il est retiré du service en 1934.

Salamander ne pouvant être motorisé, deux nouveaux bateaux-pompes sont commandés en 1931.

Bateau-pompe Pyronaut (Phoenix II) vers 1938
Bateau-pompe Pyronaut (Phoenix II) vers 1938

Phoenix, deuxième du nom, arrive en 1934. Il a été commandé par le Bristol City Council et est destiné à la City Docks. Il est construit par Charles Hill & Sons de Bristol. Il est baptisé Phoenix II. La Lloyd enregistre au registre maritime un navire portant le même nom et de ce fait le bateau-pompe doit être rebaptisé. Il devient Pyronaut en 1938. Il est long de plus de 17 mètres, avec une coque en acier. Il est propulsé par deux moteurs diésels Petter Atomic deux temps, animant deux arbres de transmission et deux hélices lui donnant une vitesse de 12 nœuds (environ 22 km/h). Il déplace 20 tonnes.

Deux pompes à incendie Merryweather à pistons sont attelées à ces moteurs par des réducteurs entraînés par chaînes, ce qui donne au navire une capacité hydraulique d’environ 1 100 gpm à 100 psi de pression soit 5 000 l/min à 10 bar de pression. Deux lances canons sont positionnées sur le pont, l’une à l’avant du navire, l’autre à l’arrière. Un collecteur de refoulements, sur le pont au centre du navire, offre trois sorties sur chaque bordée .

Le fonctionnement des moteurs exige la présence d’un équipier en salle des machines. Ce dernier contrôle leurs régimes et les débits de pompes.

Bateau-pompe Endres Gane
Bateau-pompe Endres Gane

En 1968 et 1969 le navire est restauré par Charles Hill et les deux moteurs diesels sont remplacés par des moteurs diésels Ruston & Hornsby. Les ordres de commandes sont donnés cette fois par le barreur grâce à un répétiteur placé près de la barre et en salle des machines. Les pompes incendie sont également remplacées par deux pompes centrifuges Coventry Climax attelées à ces nouveaux moteurs et d’un débit de 4 500 l/min chacune.

Le Pyronaut a été évidemment très sollicité durant le Blitz de Bristol4Bristol a été bombardé plus de six fois entre novembre 1940 et avril 1941. Ces attaques aériennes ont fait près de 1 300 victimes. Lors du seul bombardement  de la nuit du 2 novembre 1940 près de 15 000 bombes ont été lâchées sur le vieux Bristol dont 5 000 incendiaires..

En 1996 le Pyronaut est inscrit au Patrimoine maritime Britannique, le National Historic Fleet qui est un sous-registre du National Historic Ships. Ce registre national regroupe les navires qui se distinguent par leur importance, leur histoire, leur technologie ou la nécessité de leur préservation à long terme5Ce registre intègre plus de deux cents navires britanniques dont certains encore en service..

Le second bateau-pompe commandé en 1931 est l’Endres Gane6Philip Endres Gane a été président du comité des pompiers de Bristol pendant plusieurs années avant sa mort en 1933.. Construit par Charles Hill de Bristol, il est mis en service en 1936. Long de près de 19 mètres, il est propulsé par deux moteurs diésels de 120 cv. Sa capacité hydraulique est de 1200 gpm (environ 5 455 l/min). Il est armé par deux lances-canons.

L’Endres Gane est affecté à la Station 5 de la Bristol Fire Brigade et est amarré à Royal Edward Dock. C’est pourquoi il intervient en premier appel lors de l’incendie des réservoirs de Carburants de la Regent Oil Company Ltd. à Royal Edward Dock, Avonmouth, en septembre 1951. Cet incendie a alors été le plus important feu de carburants depuis le Seconde guerre mondiale. Au cours des deux jours qui ont été nécessaires pour maitriser l’incendie, près de onze millions de litres de carburants sont partis en fumées. Le bateau-pompe Pyronaut est venu en renfort depuis le port de la City.

L’Endres Gane servira la Bristol Fire Brigade jusqu’en 1969, date à laquelle il est vendu à un propriétaire privé. On l’aperçoit en 2020 à Mud Dock West, à Bristol, où il serait devenu un bateau d’habitation (house boat).

Bateau-pompe Aquanaut
Bateau-pompe Aquanaut

Il est remplacé en 1968 par un bateau-pompe aux allures de barge motorisée, Aquanaut, construit par Thames Launch Co. de Twickenham. Sa coque est en acier obtenu par le procédé Siemens Martin7Le procédé Martin-Siemens utilise un four à réverbère doté de régénérateurs, utilisé  pour la fusion de ferrailles de recyclage. Le procédé, aujourd’hui abandonné, permettaient d’obtenir des aciers de bonne qualité.. Sa pompe Merryweather est animé par un moteur marin Rolls Royce à six cylindres. Cette pompe alimente deux lances-canons Merryweather sur le pont avant, une autre eau-mousse sur le pont arrière (8 190 l/min en eau, 12 285 l/min de mousse), quatre sorties de refoulements de 64 mm sur le pont principal. Le navire, aux coins carrés, embarque deux réservoirs de 728 litres chacun de liquide émulseur.

Le navire est propulsé par deux moteurs diésels Thornycroft  qui animent chacun un propulseur Schottel de type SRP. Le navire est ainsi dirigé par deux barres, une pour chaque couple moteur/propulseur, ce qui lui donne une belle manœuvrabilité. Il est long de près de 14 mètres et file à une vitesse de 8 nœuds (environ15km/h).

Au milieu des années 1970 annonce est faire de la fermeture des docks de Bristol (City Docks) au trafic commercial. Une expertise menée par la Ville montre que les zones à risques sont hors de portée des bateaux-pompes. Pyronaut est retiré du service actif en 1973 et est vendu en 1976 au Port de Bristol (Port of Bristol Authority) qui le destine à être converti en navire pour interventions subaquatiques mais le projet est finalement abandonné. Il est alors vendu en 1983 à un propriétaire privé qui réinstalle pompes et lances -canons, qui avaient été retirées, en vue d’une utilisation en Irlande du Sud. Mais là aussi le projet est abandonné et la navire est vendu en 1989 au Conseil municipal de Bristol qui le destine à son musée industriel. Le Bristol Industrial Museum termine sa restauration en 1995 et il est aujourd’hui conservé aux côtés des remorqueurs Mayflower et John King. Des volontaires l’entretiennent et le font naviguer régulièrement, tous jets dehors, au cours d’événements festifs.

Le retrait des bateaux-pompes

Les docks de Bristol sont effectivement fermés en 1976 et Aquanaut est vendu en 1980. A cette date plus aucun bateau-pompe n’est en service à Bristol. La sécurité du port de la City et des installations situées sur les quais avoisinants est confiée aux forces sapeurs-pompiers terrestres.

Remorqueur Cabot en service à Bristol de 1952 à 1974
Remorqueur Cabot en service à Bristol de 1952 à 1974

La lutte contre les incendies dans l’emprise du Port de Portshead et Avonmouth Dock est renforcée par des remorqueurs équipés en moyens incendie. Certains d’entre-eux ont côtoyés les bateaux-pompes comme le remorqueur Brunel, la navire de service Bulldog, le remorqueur Cabot8Giovanni Caboto ou Jean Cabot (en français) ou John Cabot (en anglais), est un navigateur italien entré au service de l’Angleterre vers 1495.
Il cherchait à découvrir la route occidentale vers l’Asie. Le départ de ses différentes expéditions se firent depuis Bristol.

En 2003 est mis en service au port de Portishied deux puissants remorqueurs de la compagnie danoise Svetzer Marine Ltd., Svitzer Bristol et Svetzer Brunel9Isambard Kingdom Brunel est un ingénieur britannique (1806 – 1859) Il a conçu le Great Western en 1938. Ce dernier reliait Bristol à New York et a été premier bateau à traverser l’Atlantique en se servant exclusivement de la vapeur. Il a aussi créé en 1833 la Great Western Railway (Grand chemin de fer de l’Ouest) qui répondait aux besoins de liaison entre Londres et les grands ports britanniques de l’ouest, dont Bristol.. Ces derniers sont fabriqués par Astilleros Zamakona S.A. de Viscaya, en Espagne. Ils sont équipés de deux pompes à incendie Kvaener Eureka de débits respectifs de 1 500 et 1 200 m3/h et de deux canons eau-mousse situés sur le toit de la cabine de pilotage.

Remerciements

Merci au Conseil municipal de Bristol (Bristol City Council), aux Archives de Bristol (Bristol Archives) qui, par le biais de leurs archivistes, nous ont permis d’illustrer ce dossier avec des documents d’époque.
Merci à Malcolm Cranfield et Ray Perry d’avoir répondu à nos sollicitations sur ce sujet.
Merci enfin à Michael Mellery, dont les parents ont été membres de l’Auxiliary Fire Service (AFS) durant la Seconde guerre mondiale, de nous avoir confié des documents de sa collection personnelle. Le père de Michael, Dennis Ellery, barreur sur le bateau-pompe Endres Gane, a ensuite rejoint la Bristol Fire Brigade jusqu’à sa retraite en 1965.

Une collection de photographies

Notes

1 Le tirant d’air est la hauteur maximale des superstructures ou des mâts d’un bateau, donc au-dessus de la ligne de flottaison.
2 Hilhouse ou Hillhouse  est un chantier naval qui s’installe à Bristol, en Angleterre, en 1772. Ce chantier a construit des navires marchands et des navires de guerre, au 18ème et 19ème siècles. En 1824 le chantier naval devient George Hilhouse & Company, puis Hilhouse, Hill & Company en 1840 et enfin Charles Hill & Sons en 1845.
3 La Bristol Corporation (que l’appelait localement la Corporation), créée au 19ème siècle, était l’autorité gérant la ville et le port de Bristol.
Elle devient le Bristol City Council (le conseil municipal) dans les années 1950/1960. Les autorités portuaires (Bristol Port Authority) étaient toujours intégrées au Bristol City Council jusqu’en 1991 où elles sont alors cédées à la Bristol Port Company, un groupe privé qui en assure depuis la gestion et le développement.
4 Bristol a été bombardé plus de six fois entre novembre 1940 et avril 1941. Ces attaques aériennes ont fait près de 1 300 victimes. Lors du seul bombardement  de la nuit du 2 novembre 1940 près de 15 000 bombes ont été lâchées sur le vieux Bristol dont 5 000 incendiaires.
5 Ce registre intègre plus de deux cents navires britanniques dont certains encore en service.
6 Philip Endres Gane a été président du comité des pompiers de Bristol pendant plusieurs années avant sa mort en 1933.
7 Le procédé Martin-Siemens utilise un four à réverbère doté de régénérateurs, utilisé  pour la fusion de ferrailles de recyclage. Le procédé, aujourd’hui abandonné, permettaient d’obtenir des aciers de bonne qualité.
8 Giovanni Caboto ou Jean Cabot (en français) ou John Cabot (en anglais), est un navigateur italien entré au service de l’Angleterre vers 1495.
Il cherchait à découvrir la route occidentale vers l’Asie. Le départ de ses différentes expéditions se firent depuis Bristol.
9 Isambard Kingdom Brunel est un ingénieur britannique (1806 – 1859) Il a conçu le Great Western en 1938. Ce dernier reliait Bristol à New York et a été premier bateau à traverser l’Atlantique en se servant exclusivement de la vapeur. Il a aussi créé en 1833 la Great Western Railway (Grand chemin de fer de l’Ouest) qui répondait aux besoins de liaison entre Londres et les grands ports britanniques de l’ouest, dont Bristol.