Le Dash 8-Q400 MR de la Sécurité civile


Le Moyen courrier DHC-8-400/Q400

Bombardier Dash 8-Q400
Bombardier Dash 8-Q400

Le Q400 (Q pour Quiet, Silencieux en français) est un avion moyen courrier destiné au transport de passagers.

Il est construit initialement par De Haviland Canada (DHC), il est alors nommé DHC-8-400. Le canadien Bombardier Inc. acquiert DHC en 1992 et poursuit la construction de l’appareil en le rebaptisant Q400.

C’est un avion long de 32.80 mètres avec une envergure de 28.40 mètres, motorisé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PW150A d’environ 5 000 ch et deux hélices à six pales qui lui permettent une vitesse de 630 km/h.  Il peut transporter entre 68 et 78 passagers et un fret d’environ 9 tonnes.

Le Bombardier Q400 est presque aussi rapide qu’un jet sur un trajet de moins d’une heure, tout en demandant moins de carburant.

Bombardier Aéronautique a annoncé en janvier 2021 l’arrêt de la production de l’appareil.

Le Dash 8-Q400 MR et la Sécurité civile

Milan 73 F-ZBMC
Milan 73 F-ZBMC

Deux appareils Dash 8-Q400 construits en 2001, immatriculés LN-RDN etLN-RDW, volant pour la compagnie aérienne scandinave SAS1Scandinavian Airlines System. sont vendus à Cascade Aerospace, à Abbotsfort en Colombie Britannique au Canada, pour être transformés en avions de lutte anti-incendie.
La Sécurité civile française en fait l’acquisition en 2005 et les met en service pour la saison feux 2006 et en remplacement des Fokker. Ces derniers ont été en service de 1986 à 2004 sur la base avions de la Sécurité civile de Marignane et leur dernier vol a été celui de Pélican 72 en septembre 2004.

Le premier des deux Dash, succédant au Fokker Pélican 73, prend l’indicatif Milan 74, le second Milan 75. Le milan étant un grand rapace au vol très agile. Les deux appareils prennent les immatriculations F-ZBMC et F-ZBMD.

Leur capacité de largage est de 10 tonnes d’eau ou de retardant grâce à un réservoir ventral. Ce dernier est amovible et peut être déposé. Le dispositif de largage est dit constant flow. Pou un largage donné l’équipage peut faire varier l’amplitude et la durée d’ouverture des portes de la soute grâce à un calculateur. Ainsi il est possible de faire varier l’importance et la durée de largage et l’adapter au type d’aire naturelle en feu: massives pour une végétation dense comme une forêt, moins prononcée pour un environnement de type garrigue ou maquis ou encore plus légère pour une plaine… Ces paramètres permettent par exemple de dimensionner une barrière de retardant puisque la durée de largage est maitrisée.

Milan 75 F-ZBMH
Milan 75 F-ZBMH

Ces deux premiers appareils sont de type MR pour Multiple Pupose, que l’on pourrait traduire par Multifonction ou Multi-rôles puisqu’ils cumulent les possibilités de transport de passagers ou de fret à celle de lutte contre les incendies. Ces fonctions faisaient déjà parties des missions du secteur Fokker.

En 2015 les appareils sont en service depuis 10 ans et pour célébrer cet événement Milan 73 va porter sur sa dérive une décoration, représentant un milan, clin d’œil à l’indicatif radio de la machine. Ce graphisme a été conçu par l’artiste Michel Brisset, peintre illustrateur, installé à la Réunion2Si on observe bien cette dérive du Milan 73 on distingue également, sous le bec du milan, un petit paille-queue, un oiseau que l’on trouve à la Réunion où se rend chaque année un Q400MR pour lutter contre les feux de forêts de l’Île..

En effet depuis 2010, et les importants feux de forêts qui avaient embrasé le piton Maïdo3Le piton Maïdo est un sommet montagneux de l’île de La Réunion. Il culmine à environ 2 200 mètres d’altitude, est situé sur le territoire communal de Saint-Paul. la Sécurité civile détache chaque année à l’automne un Q400 MR pour la saison feux de l’Ile. L’appareil est stationné sur l’aéroport de Saint-Pierre-Pierrefonds. L’appareil, en configuration Combi (transport de passagers et cargo) avec sa soute ventrale, y est acheminé en 17 heures de vol avec plusieurs escales dont Zanziber et Djibouti…

A cette date les deux Q400MR avaient totalisé près de 9 000 heures de vol et plus de 3 000 largages !

En 2017 le gouvernement français a confirme l’achat de six Dash 8-Q400 MR avec une livraison au rythme d’un appareil par an.

Milan 76 F-ZBMI
Milan 76 F-ZBMI

Ainsi en 2019 est mis en service Milan 75. Acquis par Conair Aerial Firefighting en 2018. Conair, qui réalise des prestations saisonnières au Canada et aux États-Unis de lutte aérienne conte les incendies, s’est intéressé au Q400 MR en vue de remplacer sa flotte vieillissante de bombardiers d’eau Convair 580.
Rappelons que c’est déjà Conair qui avait livré à la Sécurité civile sa flotte de Tracker et ses deux Fokker F27.

Ce nouveau Dash 8-Q400 MR immatriculé C-FXFK pour Conair, transformé en avion bombardier d’eau est cédé peu après à la Sécurité civile. Il prend alors l’immatriculation F-ZBMH.

Il est plus précisément du type MRE, E pour Ehanced c’est à dire « amélioré ». En effet ce nouvel appareil propose quelques changements, notamment un équipement EFVS, Enhanced Flight Vision System, constitué d’une caméra infrarouge connectée aux équipements de navigation et qui autorise une navigation de nuit ou par mauvaises conditions météorologiques.

Par ailleurs ses aménagements intérieurs modulaires évoluent. L’appareil peut ainsi être engagé sous plusieurs configurations. Selon cette dernière il peut selon les besoins :

  • lutter contre les incendies en configuration airtanker avec sa soute ventrale amovible et son système de largage,
  • transporter jusqu’à 64 passagers avec sa configuration Passagers. Il peut être engagé sur des missions de Sécurité civile ou sur demandes du Ministère de l’Intérieur. Il peut ainsi être amené à embarquer des membres des forces de l’ordre, des sapeurs-pompiers, des personnalités politiques, migrants (reconduite aux frontières), médecins et équipes de secours,
  • transporter de plus de 9 tonnes de fret en configuration Fret,
  • porter assistance dans le cadre de missions sanitaires en configuration Evasan. Il peut alors embarquer une trentaine de passagers et dispose de six civières médicalisées,
  • transporter à la fois du fret et des passagers en configuration dite Combi.

Un appareil a ainsi été envoyé à Haïti en 2010 pour une mission d’évacuation sanitaire consécutive au séisme qui a fait plus de 300 000 victimes, plusieurs centaines de milliers blessées et près de 1,5 millions de sans-abris. Plus récemment, en 2014, un appareil a été engagé à Conakry en Guinée, gravement touchée par le virus Ebola, pour acheminer du matériel en vue de la mise en place de deux centres de traitement.

Milan 77 F-ZBMJ
Milan 77 F-ZBMJ

Milan 75 porte une nouvelle livrée, blanche, rouge et jaune, qui tranche avec celle portée jusque là et qui avait pour origine les couleurs de Conair. Cette nouvelle livrée reprend les couleurs portées par les engins d’interventions terrestres de la Sécurité civile .

En 2020 un appareil identique rejoint la flotte, Milan 76 (F-ZBMI).

En 2020 les Grumman S2F Tracker / Conair Firecat de la flotte de la Sécurité civile sont retirés du Service. Leur limite d’age largement dépassée, la difficulté d’approvisionnement en pièces détachés et la découverte d’un possible dysfonctionnement du train d’atterrissage ont conduit à la décision de retrait de ces appareils qui ont été des machines décisives de la Sécurité civile.

Ces appareils étaient particulièrement appréciés pour le guet aérien armé, le GAAR. Il consiste à faire voler, en prévention, des appareils armés de retardant et chargés de surveiller les secteurs à haut risque et prêts à larguer une charge dès qu’ils détectent un feu naissant. Ce dispositif a montré son efficacité au cours depuis sa mise en œuvre. Les Q400MR participaient déjà à ce guet aux côtés des Trackers et le retrait de ces derniers va faire glisser totalement cette mission vers les nouveaux appareils. La capacité de largage de ces derniers est d’environ trois fois celle d’un Tracker.

En 2021 C’est au tour de Milan 77 (F-ZBMJ) d’être réceptionné sur la Base de Nîmes-Garons. Milan 78 est attendu très prochainement, probablement en fin d’année 2021. Il est en cours de préparation chez Conair avec l’immatriculation canadienne C-GPOX.

Profil du bombardier d'eau DHC-8-Q400 MR, Milan 73, Immatriculé F-ZBMC. Réalisation Stéphane HERNAULT

Une collection de photographies

Remerciements

Merci à Marc DUTHET d’avoir partagé avec nous une partie de ses superbes prises de vues de Q400 MR et qui illustrent ce dossier.

Notes

Notes
1 Scandinavian Airlines System.
2 Si on observe bien cette dérive du Milan 73 on distingue également, sous le bec du milan, un petit paille-queue, un oiseau que l’on trouve à la Réunion où se rend chaque année un Q400MR pour lutter contre les feux de forêts de l’Île.
3 Le piton Maïdo est un sommet montagneux de l’île de La Réunion. Il culmine à environ 2 200 mètres d’altitude, est situé sur le territoire communal de Saint-Paul.