Photothèque des moyens nautiques et maritimes de secours et de lutte contre les incendies

Type de bateau

Nom du bateau

36 photographies correspondent à votre critère de recherche:.
  • (constructeur)


  • COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005. Photographie réalisée lors de la parade La Grande Armada à Rouen en 2013.

    2017©

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3 000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 000 litres de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre. Photographié ici à Port-de-Bouc, son port d'attache

    2015©Norbert BOURHIS

    LOUIS COLET

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

    Port d'attache Marseille


    Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3 000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 000 litres de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre.Photographié ici alors que le navire quittait Toulon pour des essais en mer

    2011©

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2013©Sygal 2013

    EMBRUN

    Bateau-pompe

    Immatriculation Y746

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par la 2ème compagnie de marins-pompiers de Brest

    Port d'attache Brest


    L’Embrun, rejoint le port de Brest aux côtés du Gave en 1967. La Direction du port fournit les trois marins de l’équipe de conduite. Il est armé par six marins-pompiers. Il est désarmé en 2010. 23.80 mètres de long sur 5.26 mètres de large. Il est équipé de deux pompes de 280 m3/heure, 4 lances Monitor de 380 m3/heure. Il est équipé sur le pont arrière d’une échelle pivotante téléscopique de 12 mètres

    1978©Philippe RENAULT

    EMBRUN

    Bateau-pompe

    Immatriculation Y746

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par la 2ème compagnie de marins-pompiers de Brest

    Port d'attache Brest


    L’Embrun, rejoint le port de Brest aux côtés du Gave en 1967. La Direction du port fournit les trois marins de l’équipe de conduite. Il est armé par six marins-pompiers. Il est désarmé en 2010. 23.80 mètres de long sur 5.26 mètres de large. Il est équipé de deux pompes de 280 m3/heure, 4 lances Monitor de 380 m3/heure. Il est équipé sur le pont arrière d’une échelle pivotante téléscopique de 12 mètres

    1978©Philippe RENAULT

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005. Cliché réalisé alors que le navire participait au rassemblement de l'Armada 2013 à Rouen

    2013©Golf22

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale (que l'on aperçoit de face sur le pont avant), en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2010©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2006©Roger SCHWAB

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

    2006©Roger SCHWAB

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL

    COMMANDANT FILLEAU

    Bateau-pompe

    Construction par Société française de construction navale

    Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

    Port d'attache Bordeaux


    Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

    2009©Olivier GABRIEL