Photothèque des moyens nautiques et maritimes de secours et de lutte contre les incendies

Type de bateau

Nom du bateau

152 photographies de moyens d'intervention maritimes et nautiques.


ALERTE

Bateau-pompe

Construction par Société provençale de constructions navales (La-Ciotat)

Armement par la Chambre de commerce de Marseille

Port d'attache Marseille


Mis en service en 1931 par la Chambre de commerce de Marseille et armé par les sapeurs-pompiers de Marseille (la 3ème compagnie dite compagnie du port) puis par les marins-pompiers de Marseille à partir de 1939. Retiré du service en 1964 et vendu pour démolition en 1965. 37 mètres de long sur 8 mètres de large. Pompe d'un débit de 1 200 m3/heure (12 kg). 5 lances Monitor dont une sur tourelle. Pompes d'épuisement débitant 3 000 m3/heure. Ce document est exceptionnel, les photographies de ce bateau-pompe sont très rares. On le voit ici en construction en 1930 sur les chantiers de la Société provençale de constructions navales (SPCN) à la Ciotat. Visiblement les membrures sont en cours d'installation. Ces dernières supporteront le bordage qui formera la coque

1930©Archives netpompiers

LA DHUYS

Vedette d'intervention

Construction par Stem Marine

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Embarcation de secours et d'assistance aux victimes (ESAV1) armée par les sapeurs-pompiers de Paris. Réalisée à partir de la base polyvalente Stem Jet 7.30 longue de 7.50 mètres et large de 2.70 mètres. 0.50 mètre de tirant d'eau. Propulsion de type hydrojet. Equipée d'in kit de sauvetage.Un brancard peut être chargé par l'arrière à fleur d'eau grâce à une glissière rabattable. Concernant son nom de baptême : La Dhuys est une rivière sous-affluente de la Seine. Les sapeurs-pompiers de la Gironde ou encore les unités de la Sécurité civile ont opté pour une embarcation analogue

2012©Arnaud LAMBERT

LA DHUYS

Vedette d'intervention

Construction par Stem Marine

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Embarcation de secours et d'assistance aux victimes (ESAV1) armée par les sapeurs-pompiers de Paris. Réalisée à partir de la base polyvalente Stem Jet 7.30 longue de 7.50 mètres et large de 2.70 mètres. 0.50 mètre de tirant d'eau. Propulsion de type hydrojet. Equipée d'in kit de sauvetage.Un brancard peut être chargé par l'arrière à fleur d'eau grâce à une glissière rabattable. Concernant son nom de baptême : La Dhuys est une rivière sous-affluente de la Seine. Les sapeurs-pompiers de la Gironde ou encore les unités de la Sécurité civile ont opté pour une embarcation analogue

2012©Arnaud LAMBERT

L'AVRE

Vedette d'intervention

Construction par Stem Marine

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Embarcation de secours et d'assistance aux victimes (ESAV) armée par les sapeurs-pompiers de Paris. Réalisée à partir de la base polyvalente Stem Jet 7.30 longue de 7.50 mètres et large de 2.70 mètres. 0.50 mètre de tirant d'eau. Propulsion de type hydrojet. Equipée d'in kit de sauvetage.Un brancard peut être chargé par l'arrière à fleur d'eau grâce à une glissière rabattable. Concernant son nom de baptême : l'Avre est une rivière française affluent de l'Eure, sous-affluente de la Seine. Les sapeurs-pompiers de la Gironde ou encore les unités de la Sécurité civile ont opté pour une embarcation analogue

2012©Golf22

L'ILE-DE-FRANCE

Remorqueur

Immatriculation P16377F

Armement par la Préfecture de police de Paris

Port d'attache Paris


Affecté à la brigade fluviale il assure des missions d'assistance, de secours, de lutte contre la pollution et de maintien de l'ordre. Equipé pour la lutte contre l'incendie avec une pompe d'un débit de 100m3/heure, d'une lance-canon Sides d'une portée de 65 mètres. Deux pompes d'épuisement de 200 m3/heure, grue hydraulique (2 tonnes à 8 mètres)

2012©Golf22

LA DHUYS

Vedette d'intervention

Construction par Stem Marine

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Embarcation de secours et d'assistance aux victimes (ESAV1) armée par les sapeurs-pompiers de Paris. Réalisée à partir de la base polyvalente Stem Jet 7.30 longue de 7.50 mètres et large de 2.70 mètres. 0.50 mètre de tirant d'eau. Propulsion de type hydrojet. Equipée d'in kit de sauvetage.Un brancard peut être chargé par l'arrière à fleur d'eau grâce à une glissière rabattable. Concernant son nom de baptême : La Dhuys est une rivière sous-affluente de la Seine. Les sapeurs-pompiers de la Gironde ou encore les unités de la Sécurité civile ont opté pour une embarcation analogue

2012©Arnaud LAMBERT

LA DHUYS

Vedette d'intervention

Construction par Stem Marine

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Embarcation de secours et d'assiatance aux victimes (ESAV1) armée par les sapeurs-pompiers de Paris. Réalisée à partir de la base polyvalente Stem Jet 7.30 longue de 7.50 mètres et large de 2.70 mètres. 0.50 mètre de tirant d'eau. Propulsion de type hydrojet. Equipée d'in kit de sauvetage.Un brancard peut être chargé par l'arrière à fleur d'eau grâce à une glissière rabattable. Concernant son nom de baptême : La Dhuys est une rivière sous-affluente de la Seine. Les sapeurs-pompiers de la Gironde ou encore les unités de la Sécurité civile ont opté pour une embarcation analogue

2012©Arnaud LAMBERT

LUTÈCE

Bateau-pompe

Construction par Chantiers navals franco-belges

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Mis en service en 1937, avec le Paris, à l'occasion de l'Exposition universelle à l’initiative du commandant Gabriel Beinier, officier supérieur du Régiment des sapeurs-pompiers de Paris. Armé par six sapeurs-pompiers de Paris et un scaphandrier. Long de 20 mètres, à coque métallique, déplaçant 37 tonnes , il est animé par un propulseur Voith-Schneider lui même alimenté par un moteur Somua de 205 CV. L’ensemble lui donne une vitesse de 20 km/heure. Un faible tirant d’air (2.90 mètres) lui permettait de passer sous les pont de Paris, un faible tirant d’eau (1.10 mètre) lui permettait d’approcher des berges de la Seine. Il offre une capacité hydraulique de 400 m3/heure à 6 kg/cm2 de pression grâce à une pompe alimentée par le moteur de propulsion. Un collecteur de refoulements présentent 8 orifices de 100 mm, 2 de 65 mm et 2 de 40 mm. Il est armé par deux lances Monitor, d’un canon et deux lances à mousse et 450 litres de liquide émulseur en fûts et jerricans. Il sera largement mis à contribution durant les bombardements. Son rôle était surtout d’alimenter en eaux les sapeurs-pompiers lorsque les bombardements rompaient les canalisations d’eau

2012©Michel NIQUET

LUTÈCE

Bateau-pompe

Construction par Chantiers navals franco-belges

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Mis en service en 1937, avec le Paris, à l'occasion de l'Exposition universelle à l’initiative du commandant Gabriel Beinier, officier supérieur du Régiment des sapeurs-pompiers de Paris. Armé par six sapeurs-pompiers de Paris et un scaphandrier. Long de 20 mètres, à coque métallique, déplaçant 37 tonnes , il est animé par un propulseur Voith-Schneider lui même alimenté par un moteur Somua de 205 CV. L’ensemble lui donne une vitesse de 20 km/heure. Un faible tirant d’air (2.90 mètres) lui permettait de passer sous les pont de Paris, un faible tirant d’eau (1.10 mètre) lui permettait d’approcher des berges de la Seine. Il offre une capacité hydraulique de 400 m3/heure à 6 kg/cm2 de pression grâce à une pompe alimentée par le moteur de propulsion. Un collecteur de refoulements présentent 8 orifices de 100 mm, 2 de 65 mm et 2 de 40 mm. Il est armé par deux lances Monitor, d’un canon et deux lances à mousse et 450 litres de liquide émulseur en fûts et jerricans. Il sera largement mis à contribution durant les bombardements. Son rôle était surtout d’alimenter en eaux les sapeurs-pompiers lorsque les bombardements rompaient les canalisations d’eau

2012©Michel NIQUET

SAINTE-BARBE

Barge anti-incendie

Immatriculation TL924969

Armement par l'Association syndicale de Port-Grimaud

Port d'attache Port-Grimaud


L'équipe d'intervention est constituée de sapeurs-pompiers du centre de secours de Cogolin

2010©Adrien DUCHENE

ILE-DE-LA-CITÉ

Vedette d'intervention

Construction par Arcoa Yatching

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Mise en service en 1992. 11 mètres de long et 3.60 mètres de large. Pompe Sides d'un débit de 2 000 litres/min (15 bar). Lance-canon d'un débit de 2 000 litres/min. 4 Refoulements de 100 mm

2008©Michel NIQUET

Barge anti-incendie

Construction par Socarenam

Armement par les marins-pompiers de Toulon

Port d'attache Toulon


Destiné à protéger les dépôts militaires d’hydrocarbures de Missiessy et du Lazaret. La barge d’intervention de rade (BIR), la première de la Marine nationale, mise en service à Toulon en décembre 2010, jauge 50 tonnes et fournit une capacité de 1200 m3/heure à 14 bar de pression grâce à ses trois pompes alimentées par trois moteurs diesel. Ces pompes alimentent à leur tour trois collecteurs pouvant chacun alimenter 12 sorties de refoulement DN110. Une cuve de 4 000 litres de liquide émulseur permet la production d’un très important volume de mousse. Son encombrement est de 12x8 mètres

2011©Mickaël MONTOIS

Barge anti-incendie

Construction par Socarenam

Armement par les marins-pompiers de Toulon

Port d'attache Toulon


Destiné à protéger les dépôts militaires d’hydrocarbures de Missiessy et du Lazaret. La barge d’intervention de rade (BIR), la première de la Marine nationale, mise en service à Toulon en décembre 2010, jauge 50 tonnes et fournit une capacité de 1200 m3/heure à 14 bar de pression grâce à ses trois pompes alimentées par trois moteurs diesel. Ces pompes alimentent à leur tour trois collecteurs pouvant chacun alimenter 12 sorties de refoulement DN110. Une cuve de 4 000 litres de liquide émulseur permet la production d’un très important volume de mousse. Son encombrement est de 12x8 mètres

2011©Mickaël MONTOIS

ILE-DE-LA-CITÉ

Vedette d'intervention

Construction par Arcoa Yatching

Armement par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Port d'attache Paris


Mise en service en 1992. 11 mètres de long et 3.60 mètres de large. Pompe Sides d'un débit de 2 000 litres/min (15 bar). Lance-canon d'un débit de 2 000 litres/min. 4 Refoulements de 100 mm

2011©Frank COHEN

SAINTE-BARBE

Bateau polyvalent de secours/assistance/incendie

Construction par Stem Marine

Armement par le Corps des sapeurs-pompiers de Monaco

Port d'attache Monaco


Embarcation d'incendie et de sauvetage (EIS). 10.30 x 3.14 mètres. Coque en Kevlar/résine. Pompe en bronze d'un débit de 3 800 litres/min - 10 bar animée par un moteur marinisé de 160 hp. Réservoir de 400 litres de liquide émulseur

2010©Stem Marine

SERGENT DECROCQ

Bateau-pompe

Construction par Chantier Ziegler

Armement par le Grand Port Maritime de Dunkerque

Port d'attache Dunkerque


Mis en service en 1975. Armé par le Port autonome de Dunkerque qui fournit les deux membres de conduite, les sapeurs-pompiers de Dunkerque fournissant l'équipe d'intervention constituée de cinq à sept hommes spécialistes en feux de navires. 26.50 x 7 mètres. Deux moteurs Baudoin de 430 CV chacun. Vitesse de 10 nœuds. Deux pompes Sides de 300 m3/heure, 10 bar. Quatre lances Monitor sur affût dont une sur tourelle. Liquide émulseur, poudre, bouteilles de CO2. Bras élévateur articulé de 18 mètres. Le sergent DECROCQ était un sapeur-pompier de Dunkerque mort au feu en 1973

2005©Christophe DE LANGHE

SERGENT DECROCQ

Bateau-pompe

Construction par Chantier Ziegler

Armement par le Grand Port Maritime de Dunkerque

Port d'attache Dunkerque


Mis en service en 1975. Armé par le Port autonome de Dunkerque qui fournit les deux membres de conduite, les sapeurs-pompiers de Dunkerque fournissant l'équipe d'intervention constituée de cinq à sept hommes spécialistes en feux de navires. 26.50 x 7 mètres. Deux moteurs Baudoin de 430 CV chacun. Vitesse de 10 nœuds. Deux pompes Sides de 300 m3/heure, 10 bar. Quatre lances Monitor sur affût dont une sur tourelle. Liquide émulseur, poudre, bouteilles de CO2. Bras élévateur articulé de 18 mètres. Le sergent DECROCQ était un sapeur-pompier de Dunkerque mort au feu en 1973

2005©Christophe DE LANGHE

Bateau polyvalent de secours/assistance/incendie

Construction par Stem Marine

Armement par le Corps des sapeurs-pompiers de Monaco

Port d'attache Monaco


Embarcation d'incendie et de sauvetage (EIS). 10.30 x 3.14 mètres. Coque en Kevlar/résine. Pompe en bronze d'un débit de 3 800 litres/min - 10 bar animée par un moteur marinisé de 160 hp. Réservoir de 400 litres de liquide émulseur

2010©

COMMANDANT FILLEAU

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

Port d'attache Bordeaux


Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale (que l'on aperçoit de face sur le pont avant), en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

2010©Olivier GABRIEL

COMMANDANT FILLEAU

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

Port d'attache Bordeaux


Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005 il a été vendu aux enchères. Roger SCHWAB, un chef d'entreprise yvelinois passionné de navigation fluviale, en a fait l'acquisition. Après des travaux de remise en état (peinture, redressement d'une hélice...) le Commandant Filleau a donc repris la route inverse de celle de sa livraison en 1952 et a regagné Conflans-Sainte-Honorine par voie maritime jusqu'à Rouen puis par voie fluviale (la Seine) jusqu'à la capitale de la batellerie

2010©Olivier GABRIEL