Photothèque des moyens nautiques et maritimes de secours et de lutte contre les incendies

Type de bateau

Nom du bateau

152 photographies de moyens d'intervention maritimes et nautiques.


LOUIS COLET

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

Port d'attache Marseille


Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3 000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 000 litres de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre

1999©Olivier GABRIEL

COMMANDANT FILLEAU

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

Port d'attache Bordeaux


Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005. Photographie réalisée lors de la parade La Grande Armada à Rouen en 2013.

2017©

ROBERT DI BENEDETTO

Bateau polyvalent de secours/assistance/incendie

Immatriculation ST932915

Construction par Littoral

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS 13)

Port d'attache Port-Saint-Louis-du-Rhône


Baptisé V 1000/3 par le constructeur. Long de 10 mètres, propulsé par deux moteurs hors bords de 300 CV. Coque en aluminium.
Pompe Tohatsu VE1500 d'un débit de 1 600 l/min à 10 bar. Canon d'un débit de 2 000 l/min. Réservoir de 300 litres de liquide émulseur (sous le pont) avec injecteur proportionneur mécanique.
Robert Di Beneditto est le nom d'un officier des sapeurs-pompiers de Port-Saint-Louis-du-Rhône disparu en 2014

2015©Norbert BOURHIS

ROBERT DI BENEDETTO

Bateau polyvalent de secours/assistance/incendie

Immatriculation ST932915

Construction par Littoral

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS 13)

Port d'attache Port-Saint-Louis-du-Rhône


Baptisé V 1000/3 par le constructeur. Long de 10 mètres, propulsé par deux moteurs hors bords de 300 CV. Coque en aluminium.
Pompe Tohatsu VE1500 d'un débit de 1 600 l/min à 10 bar. Canon d'un débit de 2 000 l/min. Réservoir de 300 litres de liquide émulseur (sous le pont) avec injecteur proportionneur mécanique.
Robert Di Beneditto est le nom d'un officier des sapeurs-pompiers de Port-Saint-Louis-du-Rhône disparu en 2014

2015©Norbert BOURHIS

VB PROVENCE (EX ABEILLE PROVENCE)

Remorqueur

Construction par Manche industrie marine (Dieppe)

Armement par Boluda France

Port d'attache Marseille


Anciennement Abeille Provence naviguant pour la SRPAM (Les Abeilles) jusqu'en 2008. 36 mètres de long. Propulsé par deux moteurs Diesel animant chacun un propulseur Voith-Schneider. Vitesse de 12.7 nœuds.
Une pompe à incendie de 1 200 m3/h attelée sur le moteur de propulsion tribord

2015©Norbert BOURHIS

VB PROVENCE (EX ABEILLE PROVENCE)

Remorqueur

Construction par Manche industrie marine (Dieppe)

Armement par Boluda France

Port d'attache Marseille


Anciennement Abeille Provence naviguant pour la SRPAM (Les Abeilles) jusqu'en 2008. 36 mètres de long. Propulsé par deux moteurs Diesel animant chacun un propulseur Voith-Schneider. Vitesse de 12.7 nœuds.
Une pompe à incendie de 1 200 m3/h attelée sur le moteur de propulsion tribord

2015©Norbert BOURHIS

VB PROVENCE (EX ABEILLE PROVENCE)

Remorqueur

Construction par Manche industrie marine (Dieppe)

Armement par Boluda France

Port d'attache Marseille


Anciennement Abeille Provence naviguant pour la SRPAM (Les Abeilles) jusqu'en 2008. 36 mètres de long. Propulsé par deux moteurs Diesel animant chacun un propulseur Voith-Schneider. Vitesse de 12.7 nœuds.
Une pompe à incendie de 1 200 m3/h attelée sur le moteur de propulsion tribord

2015©Norbert BOURHIS

LOUIS COLET

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

Port d'attache Marseille


Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3 000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 000 litres de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre. Photographié ici à Port-de-Bouc, son port d'attache

2015©Norbert BOURHIS

LOUIS COLET

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Bataillon de marins-pompiers pour le Grand port maritime de Marseille

Port d'attache Marseille


Mis en service en avril 1974. 49,12 mètres de long sur 9,52 de large. Déplacement de 655 tonnes en pleine charge. Deux moteurs diesel de 2 000 CV. Vitesse de 16 nœuds. Deux pompes de 2 000 et 3 000 m3/h et une pompe auxiliaire de 160 m3/h. 5 lances Monitor. 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, 42 000 litres de liquide émulseur bas et moyen foisonnement. 1 500 kg de poudre.Photographié ici alors que le navire quittait Toulon pour des essais en mer

2011©

COMMANDANT FILLEAU

Bateau-pompe

Construction par Société française de construction navale

Armement par le Service départemental d'incendie et de secours de Gironde (SDIS 33)

Port d'attache Bordeaux


Mis en service en 1952. Son nom est celui d'un officier des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845. 21,10 mètres de long sur 4,75 de large. Déplacement de 85 tonnes. Deux moteurs de 250 CV. Vitesse de 12 nœuds. Deux pompes de 1 000 m3/h à 6 bar en parallèle et 546 m3/h à 12 bar en série. 4 lances Monitor dont une sur tourelle repliable. Retiré du service en Octobre 2005

2013©Sygal 2013

SNS 152 - LA BONNE MÈRE DE MARSEILLE

Vedette de 1ère classe (SNSM)

Construction par Chantiers Navals Barnard, Locmiquélic

Armement par la Société nationale de sauvetage en mer

Port d'attache Marseille


Mise en service en 2006. Longue de 16 mètres et large de 4 mètres. Déplacement de 16 tonnes. Propulsée par deux moteurs John Deer de 499 ch avec turbocompresseur. Vitesse de 25 noeuds. Équipage de cinq personnes: un patron, un sous-patron, un radio, un mécano, un canotier.
Affrétée par des marins du Bataillon de marins-pompiers de Marseille par convention depuis 1978 entre la municipalité de Marseille et la SNSM. La vedette est amarrée au port de plaisance de La Pointe Rouge où se trouve le centre de secours d'où l'un des cinq équipages (en veille 24h/24) peut appareiller en 5 minutes, de jour comme de nuit.
Missions de recherche et sauvetage, antipollution, évacuation sanitaire des îles de Marseille et notamment de l'archipel habité du Frioul.

2011©Sybarts

ABEILLE 32

Remorqueur

Construction par Dubigeon Normandie

Armement par Les Abeilles international

Port d'attache Le Havre


Construit en 1981. Long de 45 mètres, conçu, avec Abeille 31, pour le service des pétroliers au terminal d'Antifer au port du Havre. Animé par deux moteurs diesel de 2 450 cv et deux propulseurs Voith-Schneider.
Deux pompes à incendie de 1 000 m3/h entrainées par les moteurs de propulsion. Elles alimentent quatre lances Monitor et un distributeur de refoulements. Un réservoir de 5 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, un de 30 000 litres à bas foisonnement et deux de 22 000 litres à moyen foisonnement. Deux sphères de 1 500 kg de poudre. Un vaste local à l'avant reçoit tuyaux, raccords, ventilateurs, pompes submersibles et matériels divers.
Le remorqueur est transféré sous pavillon de Saint-Vincent & Grenadines en 2004, rebaptisé Flamboyant et basé à Adidjan (au même titre qu'Abeille 31 rebaptisé Baobab). Échoué sur une plage à la sortie du canal de Vridi en août 2007, il est jugé irrécupérable et est déclassé pour être ferraillé en mars 2008.
Photographie réalisée lors d'un exercice d'hélitreuillage avec un hélicoptère SA365 Dauphin de la Sécurité civile

1995©Coll. Théodore GAZENGEL

ABEILLE 32

Remorqueur

Construction par Dubigeon Normandie

Armement par Les Abeilles international

Port d'attache Le Havre


Construit en 1981. Long de 45 mètres, conçu, avec Abeille 31, pour le service des pétroliers au terminal d'Antifer au port du Havre. Animé par deux moteurs diesel de 2 450 cv et deux propulseurs Voith-Schneider.
Deux pompes à incendie de 1 000 m3/h entrainées par les moteurs de propulsion. Elles alimentent quatre lances Monitor et un distributeur de refoulements. Un réservoir de 5 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, un de 30 000 litres à bas foisonnement et deux de 22 000 litres à moyen foisonnement. Deux sphères de 1 500 kg de poudre. Un vaste local à l'avant reçoit tuyaux, raccords, ventilateurs, pompes submersibles et matériels divers.
Le remorqueur est transféré sous pavillon de Saint-Vincent & Grenadines en 2004, rebaptisé Flamboyant et basé à Adidjan (au même titre qu'Abeille 31 rebaptisé Baobab). Échoué sur une plage à la sortie du canal de Vridi en août 2007, il est jugé irrécupérable et est déclassé pour être ferraillé en mars 2008.
Photographie réalisée lors de l'incendie d'un entrepôt portuaire réfrigéré en bord de quai au Havre en août 1997. Cet entrepôt intégrait des réservoirs contenant 5 tonnes d'ammoniac nécessaires à la réfrigération des archives stockées dans trois hangars. Il existait donc de forts risques d’explosion et de toxicité.
La puissance de frappe de l'Abeille 32 avec ses quatre canons d'un débit de 6 000 l/min chacun a largement contribué à refroidir ces réservoirs et d'éviter le pire

1997©Coll. Théodore GAZENGEL

BOURBON JADE

Navire ravitailleur offshore

Immatriculation UT 745 E

Construction par Aker Langsten (Tomrefjord, Norvège)

Armement par Bourbon offshore

Port d'attache Marseille


Long de 78.80 mètres. Aménagé pour les interventions de maintenance en eaux profondes.Propulsion de type Diesel-électrique avec quatre groupes Bergen de 1 665 kW. Deux propulseurs arrières, un propulseur d'étrave orientable à 360°, Un propulseur d'étrave en tunnel. Système de positionnement dynamique. Hélideck pour la réception d'un hélicoptère Super Puma.
Deux canons à incendie de 1 200 m3/h chacun.

2008©Peixet

ARGONAUTE

Bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution

Construction par Brevik Construction AS (Brevik, Norvège)

Armement par Bourbon offshore

Port d'attache Brest


Deux canons à incendie alimentés par deux pompes d'un débit de 1 500 m3/h à 14 bar de pression.
Construit en 2003 et équipé depuis 2004 d'un équipement de lutte contre la pollution: grue pour la mise en place des bras de collecte, une centrale de production d'eau chaude (fluidifier les hydrocarbures pendant leur récupération), une centrale hydraulique, des pompes de transfert... Peut récupérer des boues liquides, des saumures, des matériaux pulvérulents, des hydrocarbures...
Affrété par l’état français comme bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution. Intervient donc pour des missions d'assistance en mer, de lutte anti-pollution, de lutte incendie, de police de la navigation, de transport et de ravitaillement.
Peut intervenir dans le Golfe de Gascogne, la pointe de Bretagne et la Manche

2013©Gaspar Luis PRIETO

ARGONAUTE

Bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution

Construction par Brevik Construction AS (Brevik, Norvège)

Armement par Bourbon offshore

Port d'attache Brest


Deux canons à incendie alimentés par deux pompes d'un débit de 1 500 m3/h à 14 bar de pression.
Construit en 2003 et équipé depuis 2004 d'un équipement de lutte contre la pollution: grue pour la mise en place des bras de collecte, une centrale de production d'eau chaude (fluidifier les hydrocarbures pendant leur récupération), une centrale hydraulique, des pompes de transfert... Peut récupérer des boues liquides, des saumures, des matériaux pulvérulents, des hydrocarbures...
Affrété par l’état français comme bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution. Intervient donc pour des missions d'assistance en mer, de lutte anti-pollution, de lutte incendie, de police de la navigation, de transport et de ravitaillement.
Peut intervenir dans le Golfe de Gascogne, la pointe de Bretagne et la Manche

2013©Gaspar Luis PRIETO

ABEILLE 32

Remorqueur

Construction par Dubigeon Normandie

Armement par Les Abeilles international

Port d'attache Le Havre


Construit en 1981. Long de 45 mètres, conçu, avec Abeille 31, pour le service des pétroliers au terminal d'Antifer au port du Havre. Animé par deux moteurs diesel de 2 450 cv et deux propulseurs Voith-Schneider.
Deux pompes à incendie de 1 000 m3/h entrainées par les moteurs de propulsion. Elles alimentent quatre lances Monitor et un distributeur de refoulements. Un réservoir de 5 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, un de 30 000 litres à bas foisonnement et deux de 22 000 litres à moyen foisonnement. Deux sphères de 1 500 kg de poudre. Un vaste local à l'avant reçoit tuyaux, raccords, ventilateurs, pompes submersibles et matériels divers.
Le remorqueur est transféré sous pavillon de Saint-Vincent & Grenadines en 2004, rebaptisé Flamboyant et basé à Adidjan (au même titre qu'Abeille 31 rebaptisé Baobab). Échoué sur une plage à la sortie du canal de Vridi en août 2007, il est jugé irrécupérable et est déclassé pour être ferraillé en mars 2008.
Vue de la salle de contrôle des machines

1995©Coll. Théodore GAZENGEL

ABEILLE 32

Remorqueur

Construction par Dubigeon Normandie

Armement par Les Abeilles international

Port d'attache Le Havre


Construit en 1981. Long de 45 mètres, conçu, avec Abeille 31, pour le service des pétroliers au terminal d'Antifer au port du Havre. Animé par deux moteurs diesel de 2 450 cv et deux propulseurs Voith-Schneider.
Deux pompes à incendie de 1 000 m3/h entrainées par les moteurs de propulsion. Elles alimentent quatre lances Monitor et un distributeur de refoulements. Un réservoir de 5 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement, un de 30 000 litres à bas foisonnement et deux de 22 000 litres à moyen foisonnement. Deux sphères de 1 500 kg de poudre. Un vaste local à l'avant reçoit tuyaux, raccords, ventilateurs, pompes submersibles et matériels divers.
Le remorqueur est transféré sous pavillon de Saint-Vincent & Grenadines en 2004, rebaptisé Flamboyant et basé à Adidjan (au même titre qu'Abeille 31 rebaptisé Baobab). Échoué sur une plage à la sortie du canal de Vridi en août 2007, il est jugé irrécupérable et est déclassé pour être ferraillé en mars 2008.
Vue du moteur bâbord (Crépelle) qui entraine sur son avant le propulseur Voith bâbord et sur l'arrière une pompe à incendie de 1 000 m3/heure (idem pour le moteur tribord)

1995©Coll. Théodore GAZENGEL

DURANCE

Immatriculation MT917442

Construction par les Chantiers Delavergne

Armement par l'Aéroport de Marseille-Provence

Port d'attache Martigues


Du fait de la proximité de l’Étang de Vaïné en bordure de l'Aéroport de Marseille-Provence, la réglementation impose la présence d'une vedette rapide d'intervention.
10 mètres de long, 4 mètres de large, animée par deux moteurs de 230 cv lui permettant d'atteindre une vitesse de 33 nœuds.
Huit équipements de type "Angevinière" de 30 places pour le recueil de victimes/passagers en détresse après le crash d'un avion sur le plan d'eau.
La vedette intervient plus quotidiennement pour sécuriser les écopages des bombardiers d'eau Canadair sur le plan d'eau ou encore leur apporter assistance si nécessaire (remorquage, mise au mouillage...). Elle peut également intervenir dans le cadre de la lutte contre la pollution. L'équipage est formé de trois hommes dont un patron appartenant tous au Bataillon de marins-pompiers de Marseille. Ce dernier assure, depuis 1963, la sécurité de l’Aéroport de Marseille-Provence pour le compte de la Chambre de commerce et de l'industrie des Bouches-du-Rhône

2008©Marc DUTHET

DURANCE

Immatriculation MT917442

Construction par les Chantiers Delavergne

Armement par l'Aéroport de Marseille-Provence

Port d'attache Martigues


Du fait de la proximité de l’Étang de Vaïné en bordure de l'Aéroport de Marseille-Provence, la réglementation impose la présence d'une vedette rapide d'intervention.
10 mètres de long, 4 mètres de large, animée par deux moteurs de 230 cv lui permettant d'atteindre une vitesse de 33 nœuds.
Huit équipements de type "Angevinière" de 30 places pour le recueil de victimes/passagers en détresse après le crash d'un avion sur le plan d'eau.
La vedette intervient plus quotidiennement pour sécuriser les écopages des bombardiers d'eau Canadair sur le plan d'eau ou encore leur apporter assistance si nécessaire (remorquage, mise au mouillage...). Elle peut également intervenir dans le cadre de la lutte contre la pollution. L'équipage est formé de trois hommes dont un patron appartenant tous au Bataillon de marins-pompiers de Marseille. Ce dernier assure, depuis 1963, la sécurité de l’Aéroport de Marseille-Provence pour le compte de la Chambre de commerce et de l'industrie des Bouches-du-Rhône

2008©Marc DUTHET