Photothèque des véhicules d'incendie des sapeurs-pompiers de Paris

Type d'agrès

3 photographies correspondent à votre critère de recherche:.
  • Drouville (Equipementier)
  • FOURGON-POMPE DE GRANDE PUISSANCE

    Châssis Somua équipé par Drouville

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Pompe Drouville à pistons d'un débit de 300 m3/h avec une pression de 5 kg. Deux orifices d'aspiration de 150 mm orientés de façon parallèle dans l'axe de l'engin de manière à faciliter le maniement et le montage des aspiraux. Six sorties (2x3) de 100 mm orientées vers le sol. Toutes les commandes de la pompe s'effectuent depuis le panneau arrière. Ce dernier peut être éclairé lors d’interventions de nuit.


    L'incendie du Printemps à Paris en septembre 1921 avait mis en évidence la nécessité de disposer d'une puissance hydraulique plus importante que celle fournie par les fourgons-pompes. L'engin est accompagné d'un dévidoir automobile Drouville également sur châssis Somua portant 1 000 mètres de tuyaux et armant une lance Monitor de 50 mm de diamètre et d'une portée de 100 mètres. Les deux engins sont les prédécesseurs de l'ensemble de grande puissance ou EGP parisien.
    Photographiée ici au Salon des poids-lourds automobiles au Grand palais à Paris en 1926. La presse de l'époque présentait cette autopompe comme la plus puissante du Monde !


    1926©gallica.bnf.fr/Agence Rol

    FOURGON-POMPE DE GRANDE PUISSANCE

    Châssis Somua équipé par Drouville

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Pompe Drouville à pistons d'un débit de 300 m3/h avec une pression de 5 kg. Deux orifices d'aspiration de 150 mm orientés de façon parallèle dans l'axe de l'engin de manière à faciliter le maniement et le montage des aspiraux. Six sorties (2x3) de 100 mm orientées vers le sol. Toutes les commandes de la pompe s'effectuent depuis le panneau arrière. Ce dernier peut être éclairé lors d’interventions de nuit.


    L'incendie du Printemps à Paris en septembre 1921 avait mis en évidence la nécessité de disposer d'une puissance hydraulique plus importante que celle fournie par les fourgons-pompes. L'engin est accompagné d'un dévidoir automobile Drouville également sur châssis Somua portant 1 000 mètres de tuyaux et armant une lance Monitor de 50 mm de diamètre et d'une portée de 100 mètres. Les deux engins sont les prédécesseurs de l'ensemble de grande puissance ou EGP parisien.
    La presse de l'époque présentait cette autopompe comme la plus puissante du Monde !


    ©gallica.bnf.fr/Agence Meurisse

    FOURGON-POMPE

    Châssis Renault T14 équipé par Drouville

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Pompe d'un débit de 90 m3/heure, 10 Kg/cm2. Deux dévidoirs mobiles de 200 mètres de tuyaux de 70 mm (absents sur ce cliché). Armé à 12 hommes.


    Mis en départ en 1930 à la caserne Rousseau par ce qui était encore le Régiment de sapeurs-pompiers de Paris. Ce cliché est tiré de la collection personnelle de photographies originales de Michel NIQUET.


    1934©Michel NIQUET