Photothèque des véhicules d'incendie des sapeurs-pompiers de Paris

Type d'agrès

63 photographies correspondent à votre critère de recherche:.
  • 2007 (Année de prise de vue)

  • ECHELLE PIVOTANTE

    Châssis Berliet GCK 8 équipé par Magirus

    Immatriculé EPA 45

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Automatique 45 mètres, avec ascenseur. Servie par deux hommes dont un sous-officier.


    Affectée au centre de secours de Champerret. A remplacé en 1968 la 45 mètres Metz sur châssis Laffly. A pris sa retraite en févier 1995 après donc 27 ans de service !


    2007©Golf22

    FOURGON D'APPUI

    Châssis Renault G210 équipé par Sides

    Immatriculé FA 5

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Tonne de 1 000 litres. Pompe de 2 000 litres/min. 400 mètres de tuyaux de 110 mm de diamètre en écheveaux.


    2007©André ARRU-GALLART

    PREMIER SECOURS

    Châssis Renault Midliner équipé par Sides

    Immatriculé PS 99

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Citerne de 600 litres. Pompe de 1 000 litres/min. 20 litres de liquide émulseur.


    Affecté au centre de secours d'Aubervilliers (93). Ici en intervention. On aperçoit en arrière plan un camion de transport (SPCT). Une équipe d'intervention EDF-GDF est également sur place.


    2007©Mike JSP

    ECHELLE PIVOTANTE

    Châssis Renault Midlum équipé par Riffaud

    Immatriculé EPSA 29

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Echelle semi-automatique de 24 mètres à quatre plans.


    Les 4 plans, pour seulement 24 mètres de développement, permet à ce parc d'échelle d'être embarqué sur un châssis court. L'ensemble présente ainsi un encombrement plus réduit et donc une meilleure manoeuvrabilité dans les rues étroites du centre-ville. Cette échelle est affectée au centre de secours de Meudon (92).


    2007©Golf 22

    ECHELLE SUR PORTEUR

    Châssis Hotchkiss PL50 équipé par Gugumus Charton

    Immatriculé PE 78

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Echelle métallique 18 mètres à trois plans. Armée par 4 hommes. Pas de gyrophare mais un projecteur orientable fixé sur le toit de la cabine et allumé lorsque le véhicule est en intervention.


    La Brigade s'est équipée de tels engins à partir de 1958. D'abord sur châssis Hotchkiss PL25 puis PL50, ils portaient des échelles de 18 puis de 24 mètres.


    2007©Olivier GABRIEL

    ECHELLE SUR PORTEUR

    Châssis Hotchkiss PL50 équipé par Gugumus Charton

    Immatriculé PE 78

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Echelle métallique 18 mètres à trois plans. Armée par 4 hommes. Pas de gyrophare mais un projecteur orientable fixé sur le toit de la cabine et allumé lorsque le véhicule est en intervention.


    La Brigade s'est équipée de tels engins à partir de 1958. D'abord sur châssis Hotchkiss PL25 puis PL50, ils portaient des échelles de 18 puis de 24 mètres.


    2007©Olivier GABRIEL

    ECHELLE SUR PORTEUR

    Châssis Hotchkiss PL50 équipé par Gugumus Charton

    Immatriculé PE 78

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Echelle métallique 18 mètres à trois plans. Armée par 4 hommes. Pas de gyrophare mais un projecteur orientable fixé sur le toit de la cabine et allumé lorsque le véhicule est en intervention.


    La Brigade s'est équipée de tels engins à partir de 1958. D'abord sur châssis Hotchkiss PL25 puis PL50, ils portaient des échelles de 18 puis de 24 mètres.


    2007©Olivier GABRIEL

    CAMION-GRUE

    Châssis Laffly ABL 6G

    Immatriculé CG 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Flèche téléscopique (non pivotante) pouvant lever une charge d'une tonne à 4,60 mètres de l'essieu arrière et 6 tonnes à 1.60 mètre. Cabestan d'une force de traction de 3 tonnes.


    Mis en service en mars 1939 au centre de secours de Champerret. Réformé au début des années 60. Conservé au musée technologique des sapeurs-pompiers de Paris.


    2007©Olivier GABRIEL

    CAMION-GRUE

    Châssis Laffly ABL 6G

    Immatriculé CG 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Flèche téléscopique (non pivotante) pouvant lever une charge d'une tonne à 4,60 mètres de l'essieu arrière et 6 tonnes à 1.60 mètre. Cabestan d'une force de traction de 3 tonnes.


    Mis en service en mars 1939 au centre de secours de Champerret. Réformé au début des années 60. Conservé au musée technologique des sapeurs-pompiers de Paris.


    2007©Olivier GABRIEL

    VÉHICULE DE TRANSPORT DE PERSONNEL

    Châssis Renault équipé par Carrier

    Immatriculé CAR 24

    Sapeurs-pompiers de Paris

    2007©Olivier GABRIEL

    VÉHICULE DE SECOURS ET D'ASSISTANCE AUX VICTIMES

    Châssis Renault Master équipé par Sanicar

    Immatriculé VSAV 12

    Sapeurs-pompiers de Paris

    2007©Olivier GABRIEL

    VÉHICULE DE LIAISON

    Châssis Peugeot 307

    Immatriculé SPVL 913

    Sapeurs-pompiers de Paris




    2007©Golf22

    FOURGON-POMPE TONNE LÉGER

    Châssis Renault JN équipé par Maheu-Labrosse

    Immatriculé FPTL 89

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Citerne de 1 000 litres. Pompe d'un débit de 1 000 litres/min. Armé à cinq hommes comme un premier secours (PS).


    Mis en service en 1984. Conservé au musée de la Brigade après restauration par les services techniques.


    2007©Michel NIQUET

    FOURGON-POMPE TONNE LÉGER

    Châssis Renault JN équipé par Maheu-Labrosse

    Immatriculé FPTL 89

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Citerne de 1 000 litres. Pompe d'un débit de 1 000 litres/min. Armé à cinq hommes comme un premier secours (PS).


    Mis en service en 1984. Conservé au musée de la Brigade après restauration par les services techniques.


    2007©Michel NIQUET

    VÉHICULE D'ASSISTANCE TECHNIQUE

    Châssis Renault Master

    Immatriculé DEP 22

    Sapeurs-pompiers de Paris



    Est affecté à l'atelier gaz comprimés des services techniques au camp de Voluceau. Equipé pour contrôler et réparer les appareils respiratoires isolants dans les centres de secours de la Brigade.


    2007©F92

    VÉHICULE DE TRANSPORT DE PERSONNEL

    Châssis Fast Concept Car

    Immatriculé 983QPK75

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Châssis et moteur Man. Une soixantaine de places assises. Système anti-blocage des roues, système anti-retournement, warnings automatiques à l'ouverture des portes, avertisseur et radar de recul...


    2007©F92

    AMBULANCE DE RÉANIMATION

    Châssis Peugeot J7

    Immatriculé AR 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Matelas coquille, aspirateur de mucosités, scope défibrillateur, moniteur de tension artérielle, pantalon anti-choc, sondes, respirateur, valise d'assistance respiratoire, attelles...


    Première ambulance de réanimation des sapeurs-pompiers de Paris. Mise en départ en novembre 1967 à l'infirmerie de la caserne de Port-Royal à Paris.


    2007©Olivier GABRIEL

    AMBULANCE DE RÉANIMATION

    Châssis Peugeot J7

    Immatriculé AR 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Matelas coquille, aspirateur de mucosités, scope défibrillateur, moniteur de tension artérielle, pantalon anti-choc, sondes, respirateur, valise d'assistance respiratoire, attelles...Noter en bas de caisse, à l'avant, l'orifice d'évacuation des eaux souillées.


    Première ambulance de réanimation des sapeurs-pompiers de Paris. Mise en départ en novembre 1967 à l'infirmerie de la caserne de Port-Royal à Paris.


    2007©Olivier GABRIEL

    AMBULANCE DE RÉANIMATION

    Châssis Peugeot J7

    Immatriculé AR 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Matelas coquille, aspirateur de mucosités, scope défibrillateur, moniteur de tension artérielle, pantalon anti-choc, sondes, respirateur, valise d'assistance respiratoire, attelles...Noter en bas de caisse, à l'avant, l'orifice d'évacuation des eaux souillées.


    Première ambulance de réanimation des sapeurs-pompiers de Paris. Mise en départ en novembre 1967 à l'infirmerie de la caserne de Port-Royal à Paris.


    2007©Olivier GABRIEL

    AMBULANCE DE RÉANIMATION

    Châssis Peugeot J7

    Immatriculé AR 1

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Matelas coquille, aspirateur de mucosités, scope défibrillateur, moniteur de tension artérielle, pantalon anti-choc, sondes, respirateur, valise d'assistance respiratoire, attelles...


    Première ambulance de réanimation des sapeurs-pompiers de Paris. Mise en départ en novembre 1967 à l'infirmerie de la caserne de Port-Royal à Paris. Vue de la cellule de soins.


    2007©Olivier GABRIEL