Photothèque des véhicules d'incendie des sapeurs-pompiers de Paris

Type d'agrès

6 photographies correspondent à votre critère de recherche:.
  • 1987 (Année de prise de vue)
  • ECHELLE AUTOMATIQUE TOUT TERRAIN

    Châssis Salev TT 15 équipé par Riffaud

    Immatriculé EATT 9

    Sapeurs-pompiers de Paris


    24 mètres, quatre plans. Non pivotante. Un devers peut être obtenu par l'action différentielle des stabilisateurs et d'une inclinaison du parc d'échelles sur le berceau. Toutes roues motrices et directionnelles.


    Mise au point par les services techniques de la Brigade, elle est établie sur une base de charriot élevateur Salev. Destinée aux rues étroites de Paris. Mise en service en 1972.


    1987©Jean-Jacques DURAND

    CAMION D'ACCOMPAGNEMENT

    Châssis Iveco 109.14 équipé par Tib

    Immatriculé CA 2

    Sapeurs-pompiers de Paris


    Deux réservoirs de liquide émulseur de 1 000 litres. 1 600 mètres de tuyaux de 110 mm de diamètre. Renfort du fourgon d'appui (FA) avec lequel il forme le FA-CA.


    Mis en départ en 1985.


    1987©André ARRU-GALLART

    FOURGON MIXTE

    Châssis Unic P8 équipé par Maheu-Labrosse

    Immatriculé FM 104

    Sapeurs-pompiers de Paris



    Affecté au centre de secours Champerret à Paris.


    1987©André ARRU-GALLART

    ECHELLE SUR PORTEUR MOTORISÉE

    Châssis Citroën C35 équipé par Gugumus-Charton

    Immatriculé PE 10

    Sapeurs-pompiers de Paris


    19 mètres à trois plans.


    1987©André ARRU-GALLART

    ECHELLE PIVOTANTE

    Châssis Saviem SM 8 équipé par Magirus

    Immatriculé EPA 56

    Sapeurs-pompiers de Paris


    30 mètres, quatre plans.


    Ce châssis devait recevoir initialement un parc d'échelle Riffaud. Mais c'est finalement un parc Magirus qui sera installé, ce qui explique le décrochement du toit de la double-cabine dans sa partie arrière.


    1987©André ARRU-GALLART

    ECHELLE PIVOTANTE

    Châssis Saviem SM 8 équipé par Magirus

    Immatriculé EPA 56

    Sapeurs-pompiers de Paris


    30 mètres, quatre plans.


    Ce châssis devait recevoir initialement un parc d'échelle Riffaud. Mais c'est finalement un parc Magirus qui sera installé, ce qui explique le décrochement du toit de la double-cabine dans sa partie arrière.


    1987©André ARRU-GALLART