Photothèque des véhicules d'incendie des sapeurs-pompiers de Paris

Type d'agrès

981 photographies d'engins des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

FOURGON MIXTE

Châssis Iveco Eurocargo 100E18 équipé par Camiva

Immatriculé FM 4

Sapeurs-pompiers de Paris


Citerne de 1 000 litres. Pompe d'un débit de 1 500 litres/min. Trois bidons de 20 litres de liquide émulseur.


Affecté au centre de secours de Montmartre, à Paris, en date de ce cliché.


2003©Olivier GABRIEL

FOURGON MIXTE

Châssis Iveco Eurocargo 100E18 équipé par Camiva

Immatriculé FM 4

Sapeurs-pompiers de Paris


Citerne de 1 000 litres. Pompe d'un débit de 1 500 litres/min. Trois bidons de 20 litres de liquide émulseur.


Affecté au centre de secours de Montmartre, à Paris, en date de ce cliché.


2003©Olivier GABRIEL

ROBOT D'ASSISTANCE OPÉRATIONNELLE

Châssis hors-route Shark robotics Colossus équipé par Shark robotics

Sapeurs-pompiers de Paris


Robot de soutien technique polyvalent et modulable destiné à intervenir dans les zones à risque. Capable d’évoluer sur tout type de terrain. Long d'1,60 mètre, monté sur chenilles. Poids à vide de 500 kg, vitesse de 3,5 km/h.
Franchissement de 30 cm (gravats, escaliers, …), pente de 45 °, dévers de 45 °. Capacité d'emport d'une tonne.
Étanchéité IP67 5 : protégé contre les forts jets d'eau de toutes directions à la lance. Protégé contre les effets de l'immersion temporaire (jusqu'à un mètre et pendant 30 minutes.
Alimentation par 6 batteries Lithium-Ion 29,8 V – 46 Ah. Autonomie de 10 à 12 heures.
Propulsion par deux moteurs électriques de 4000 W.
Portée radio de 500 mètres en extérieur et 200 mètres en intérieur. (source Shark robotics). Equipé ici d'un canon à eau sur affût Alco. Le robot est transporté sur le site d'intervention par un utilitaire et mis au sol grâce à deux rails.


Robot conçu par Shark robotics (La Rochelle) en partenariat avec la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.


2019©Arnaud LAMBERT

ROBOT D'ASSISTANCE OPÉRATIONNELLE

Châssis hors-route Shark robotics Colossus équipé par Shark robotics

Sapeurs-pompiers de Paris


Robot de soutien technique polyvalent et modulable destiné à intervenir dans les zones à risque. Capable d’évoluer sur tout type de terrain. Long d'1,60 mètre, monté sur chenilles. Poids à vide de 500 kg, vitesse de 3,5 km/h.
Franchissement de 30 cm (gravats, escaliers, …), pente de 45 °, dévers de 45 °. Capacité d'emport d'une tonne.
Étanchéité IP67 5 : protégé contre les forts jets d'eau de toutes directions à la lance. Protégé contre les effets de l'immersion temporaire (jusqu'à un mètre et pendant 30 minutes.
Alimentation par 6 batteries Lithium-Ion 29,8 V – 46 Ah. Autonomie de 10 à 12 heures.
Propulsion par deux moteurs électriques de 4000 W.
Portée radio de 500 mètres en extérieur et 200 mètres en intérieur. (source Shark robotics). Equipé ici d'un canon à eau sur affût Alco.


Robot conçu par Shark robotics (La Rochelle) en partenariat avec la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.


2019©Arnaud LAMBERT

FOURGON-POMPE DE GRANDE PUISSANCE

Châssis Somua équipé par Drouville

Sapeurs-pompiers de Paris


Pompe Drouville à pistons d'un débit de 300 m3/h avec une pression de 5 kg. Deux orifices d'aspiration de 150 mm orientés de façon parallèle dans l'axe de l'engin de manière à faciliter le maniement et le montage des aspiraux. Six sorties (2x3) de 100 mm orientées vers le sol. Toutes les commandes de la pompe s'effectuent depuis le panneau arrière. Ce dernier peut être éclairé lors d’interventions de nuit.


L'incendie du Printemps à Paris en septembre 1921 avait mis en évidence la nécessité de disposer d'une puissance hydraulique plus importante que celle fournie par les fourgons-pompes. L'engin est accompagné d'un dévidoir automobile Drouville également sur châssis Somua portant 1 000 mètres de tuyaux et armant une lance Monitor de 50 mm de diamètre et d'une portée de 100 mètres. Les deux engins sont les prédécesseurs de l'ensemble de grande puissance ou EGP parisien.
Photographiée ici au Salon des poids-lourds automobiles au Grand palais à Paris en 1926. La presse de l'époque présentait cette autopompe comme la plus puissante du Monde !


1926©gallica.bnf.fr/Agence Rol

MOTO D'INTERVENTION RAPIDE

Châssis hors-route Yamaha XJ6

Immatriculé DS-112-RH

Sapeurs-pompiers de Paris


Matériels de prompt secours.


Destiné à intervenir rapidement sur un accident naissant de manière à mettre en œuvre les mesures de sauvegarde immédiate dans l'attente de moyens plus complets. Intégré à l'ensemble léger d'intervention (ELI) qui comprend également trois autres motos identiques et un véhicule électrique de reconnaissance (Renault ZE).


2019©Arnaud LAMBERT

FOURGON-POMPE DE GRANDE PUISSANCE

Châssis Somua équipé par Drouville

Sapeurs-pompiers de Paris


Pompe Drouville à pistons d'un débit de 300 m3/h avec une pression de 5 kg. Deux orifices d'aspiration de 150 mm orientés de façon parallèle dans l'axe de l'engin de manière à faciliter le maniement et le montage des aspiraux. Six sorties (2x3) de 100 mm orientées vers le sol. Toutes les commandes de la pompe s'effectuent depuis le panneau arrière. Ce dernier peut être éclairé lors d’interventions de nuit.


L'incendie du Printemps à Paris en septembre 1921 avait mis en évidence la nécessité de disposer d'une puissance hydraulique plus importante que celle fournie par les fourgons-pompes. L'engin est accompagné d'un dévidoir automobile Drouville également sur châssis Somua portant 1 000 mètres de tuyaux et armant une lance Monitor de 50 mm de diamètre et d'une portée de 100 mètres. Les deux engins sont les prédécesseurs de l'ensemble de grande puissance ou EGP parisien.
La presse de l'époque présentait cette autopompe comme la plus puissante du Monde !


©gallica.bnf.fr/Agence Meurisse

PREMIER SECOURS

Châssis Renault Midlum 220 équipé par Sides

Immatriculé PS 229

Sapeurs-pompiers de Paris


930 litres d'eau, 100 litres de liquide émulseur, 50 litres d'agent mouillant. Pompe Sides d'un débit de 1 500 litres/min - 15 bar, amorceur à piston. Dévidoir tournant avec 80 mètres de tuyau semi-rigide de 22 mm de diamètre alimentant une lance à jet variable, rembobinage et verrouillage électriques.


Utilisé ici comme véhicule porte-drapeau lors du défilé sur les Champs-Élysées à l'occasion de la Fête nationale le 14 juillet 2019. A son bord le Général Gallet, commandant le Brigade de sapeurs-pompiers de Paris en date de ce cliché.


2019©Sybarts

PREMIER SECOURS

Châssis Renault Midlum 220 équipé par Sides

Immatriculé PS 229

Sapeurs-pompiers de Paris


930 litres d'eau, 100 litres de liquide émulseur, 50 litres d'agent mouillant. Pompe Sides d'un débit de 1 500 litres/min - 15 bar, amorceur à piston. Dévidoir tournant avec 80 mètres de tuyau semi-rigide de 22 mm de diamètre alimentant une lance à jet variable, rembobinage et verrouillage électriques.


A véhiculé le Général commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris lors du défilé sur les Champs-Élysées à l'occasion de la Fête nationale le 14 juillet 2019. Rappelons que le Général Gallet est un général à trois étoiles, c'est à dire général de division.


2019©Sybarts

FOURGON-MOUSSE DE GRANDE PUISSANCE

Châssis Man TGS 33.440 équipé par Gimaex

Immatriculé ER-297-FZ

Sapeurs-pompiers de Paris


Châssis 26 tonnes. Capacité de 10 400 litres d'eau, 1 000 litres de liquide émulseur. Pompe d'un débit de 6 000 l/min à 15 bar. Une lance-canon de toit sur mat télescopique télé réglable d'un débit de 4 000 l/min (240 m3/h), une lance-canon de toit amovible et télé réglable d'un débit de 2 000 l/min (120m3/h), une lance télé réglable en coffre d'un débit de 2 000 l/min (120 m3/h). Autoprotection hydraulique.


Fourgon mousse de grande puissance (FMoGP) - Appui grands feux.
Photographie réalisée en marge du défilé militaire sur les Champs-Élysées pour la Fête nationale le 14 juillet 2019.


2019©Arnaud LAMBERT

FOURGON-MOUSSE DE GRANDE PUISSANCE

Châssis Man TGS 33.440 équipé par Gimaex

Immatriculé ER-297-FZ

Sapeurs-pompiers de Paris


Châssis 26 tonnes. Capacité de 10 400 litres d'eau, 1 000 litres de liquide émulseur. Pompe d'un débit de 6 000 l/min à 15 bar. Une lance-canon de toit sur mat télescopique télé réglable d'un débit de 4 000 l/min (240 m3/h), une lance-canon de toit amovible et télé réglable d'un débit de 2 000 l/min (120m3/h), une lance télé réglable en coffre d'un débit de 2 000 l/min (120 m3/h). Autoprotection hydraulique.


Fourgon mousse de grande puissance (FMoGP) - Appui grands feux.
Photographie réalisée en marge du défilé militaire sur les Champs-Élysées pour la Fête nationale le 14 juillet 2019.


2019©Arnaud LAMBERT

PREMIER SECOURS

Châssis Renault Midlum 220 équipé par Sides

Immatriculé PS 229

Sapeurs-pompiers de Paris


930 litres d'eau, 100 litres de liquide émulseur, 50 litres d'agent mouillant. Pompe Sides d'un débit de 1 500 litres/min - 15 bar, amorceur à piston. Dévidoir tournant avec 80 mètres de tuyau semi-rigide de 22 mm de diamètre alimentant une lance à jet variable, rembobinage et verrouillage électriques.


A véhiculé le Général commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris lors du défilé sur les Champs-Élysées à l'occasion de la Fête nationale le 14 juillet 2019. Rappelons que le Général Gallet est un général à trois étoiles, c'est à dire général de division.


2019©Sybarts

PREMIER SECOURS

Châssis Renault Midlum 220 équipé par Sides

Immatriculé PS 225

Sapeurs-pompiers de Paris


930 litres d'eau, 100 litres de liquide émulseur, 50 litres d'agent mouillant. Pompe Sides d'un débit de 1 500 litres/min - 15 bar, amorceur à piston. Dévidoir tournant avec 80 mètres de tuyau semi-rigide de 22 mm de diamètre alimentant une lance à jet variable, rembobinage et verrouillage électriques. La partie gauche de la carrosserie est dédiée à la fonction incendie avec un coffre de rangement contenant des bacs plastiques (600x300 mm), une panoplie basculante et une étagère. La cellule sanitaire est accessible par une porte battante sur le flanc droit de l'engin et par deux portes battantes arrières. L'accès par l'arrière nécessite la dépose d'un dévidoir mobile. Support de brancard télescopique permettant l'entrée et la sortie d'une victime allongée sans dépose de dévidoir mobile.


Premier secours de cinquième génération (PSE 5G).


2019©Sybarts

FOURGON-POMPE

Châssis Delahaye équipé par Delahaye-Farcot

Sapeurs-pompiers de Paris


Pompe Farcot d'un débit de 120 m3/h. Trois dévidoirs de tuyaux de 70 mm de diamètre interne. Il était possible d'établir trois grosses lances (ou six petites).


Modèle 1906. Le premier exemplaire est en départ en 1907 depuis la caserne Blanche à Paris. Son équipage est composé de quinze hommes : un chef de garde, deux sous-officiers, un conducteur, un fontainier, un téléphoniste et neuf caporaux/sapeurs.
Ce châssis permettait une vitesse d'environ 50 km/h. Accompagné d'un véhicule de premier secours et d'une échelle, le fourgon-pompe formait le "départ normal".


1913©gallica.bnf.fr/Agence Rol

VÉHICULE D'APPUI EXPLORATION LONGUE DURÉE

Châssis Renault Master

Immatriculé DZ-195-TV

Sapeurs-pompiers de Paris



Le Groupe d'exploration longue durée intervient pour feu en atmosphère viciée dans des installations naturelles ou artificielles lorsque se présentent des cheminements longs, complexes ou encore exigus. Par exemple un feu en parc de stationnement couvert. Le véhicule d'appui intervient en accompagnement lors d'interventions particulièrement longues ou complexes.


2019©Amaury DM

VÉHICULE DE LIAISON

Châssis Renault Clio

Immatriculé EL-419-MJ

Sapeurs-pompiers de Paris



Véhicule auto-école.


2019©Magalie MATELLE

VÉHICULE DE LIAISON

Châssis Renault Clio

Immatriculé EL-419-MJ

Sapeurs-pompiers de Paris



Véhicule auto-école.


2019©Magalie MATELLE

VÉHICULE DE LIAISON

Châssis Renault Zoé

Immatriculé SPVL 508/FA-245-ZR

Sapeurs-pompiers de Paris


Véhicule éléctrique.


2019©Arnaud LAMBERT

VÉHICULE DE SECOURS ET D'ASSISTANCE AUX VICTIMES

Châssis Renault Master équipé par Gifa

Immatriculé VSAV 112

Sapeurs-pompiers de Paris



En intervention dans une rue de Paris.


2019©Arnaud LAMBERT

VÉHICULE DE SECOURS ET D'ASSISTANCE AUX VICTIMES

Châssis Renault Master équipé par Gifa

Immatriculé VSAV 112

Sapeurs-pompiers de Paris



En intervention dans une rue de Paris.


2019©Arnaud LAMBERT